imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Toujours plus d'acier dans le monde

Le 23 janvier 2014 par Daniel Krajka
* Mots clés :  Métaux ferreux


Si la production des sidérurgies des pays occidentaux s'est effritée en 2013, l'offre mondiale a continué de s'apprécier, toujours tirée par la Chine.


En 2013, la production mondiale d'acier s'est appréciée de 3,5% à 1,607 milliard de tonnes. La croissance est toujours tirée par la sidérurgie chinoise, +7,5% à 779,04 millions de tonnes (Mt). La production asiatique affiche une hausse de 6%, dépassant le seuil symbolique du milliard de tonnes, 1 059,15 Mt précisément. Si la production coréenne a reculé de 4,1%, la sidérurgie indienne poursuit sa progression, à 81,21 Mt. Elle conforte son quatrième rang mondial grâce à une hausse de 5,1%. En augmentation de 3,1%, le Japon est toujours le deuxième pays producteur avec 110,6Mt. 
 
Les Etats-Unis (- 2%, 87 Mt) restent sur le podium. L'Ukraine et la Russie, autres grands pays sidérurgiques, voient leurs production reculer de respectivement 0,5% et 1,5% à 32,82 et 69,4 Mt. La seule zone à progresser, à l'exception de l'Asie, est le Moyen-Orient avec un bond de 6,9% à 25,89 Mt. Avec 15,42 Mt (+6,6%) la sidérurgie de l'Iran s'est hissée au quinzième rang mondial, juste derrière la France
 
La sidérurgie européenne marque un nouveau repli de 1,8% à 165,6 Mt. Si l'Allemagne est toujours au septième rang mondial avec une production stable à 42,6 Mt, celle de l'Italie dévisse de 11,7% à 24,1 Mt. Les sidérurgies  française et espagnole se sont stabilisées l'an dernier à 15,7 Mt (+0,5%) et 13,7 Mt (+0,7%) alors que celle du Royaume-Uni a spectaculairement rebondi de 23,8% à 11,9%. La production turque a marqué le pas, à 34,7 Mt elle s'effrite de 3,4%. Le pays est talonné par le Brésil qui ne recule que de 1% à 34,2 Mt. 
 
 
La Chine est plus que jamais l'acteur majeur de l'acier. Sa part de la production mondiale a encore progressé de 46,7% en 2012 à 48,5% en 2013. Celle de l'Union européenne continue de se réduire, de 10,9% en 2012 elle est tombée à 10,3% en 2013. L'ensemble Russie-Ukraine, qui assurait 6,6% de l'offre mondiale en 2012, n'en assurait plus que 6,3% l'année suivante. 
 
 
Comme chaque hiver, le taux d'utilisation des capacités de production de la sidérurgie décline fortement en fin d'année. En décembre 2013, il est tombé à 74,2%, au plus bas depuis décembre 2012 quand il était de 72%. En dessous de 80%, le taux d'utilisation des capacités fragilise le pouvoir de fixation des prix de l'acier des sidérurgistes. 
 
 

Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation