imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Le Russe Severstal se retire des Etats-Unis

Le 21 juillet 2014 par Daniel Krajka
* Mots clés :  Métaux ferreux


Le groupe sidérurgiste russe vend pour 2,3 milliards de dollars ses deux grands sites de production d'acier aux Etats-Unis.


Severstal, le deuxième producteur d'acier russe, derrière Evraz, a confirmé la cession de deux sites aux Etats-Unis pour 2,3 milliards de dollars. Son usine de Colombus passera sous le contrôle de Steel Dynamics, un lamineur basé dans l'Indiana, en échange de 700 millions de dollars. Celle de Dearborn, dans le Michigan, sera rachetée pour 1 625 millions de dollars par AK Steel, un sidérurgiste de l'Ohio. La semaine dernière, le groupe russe avait également cédé sa compagnie charbonnière de Pennsylvanie, PBS Coal, au groupe canadien Corsa Coal pour 140 millions de dollars.
 
Il y a dix ans, Alexeï Mordashov, principal actionnaire et directeur exécutif de Severstal, avait mené une offensive aux Etats-Unis, s'emparant du site sidérurgique historique de Rouge – jadis propriété de Ford – , en faillite. Avec Colombus, les deux actifs américains ont représenté en 2013 près d'un tiers de la production totale de Severstal, soit pratiquement 5 millions de tonnes (Mt) d'acier sur une production globale de 15,7 Mt qui le plaçait au 22e rang mondial. 
 
La capacité conjointe des deux sites est de 6,25 Mt selon le site de Severstal. A Dearborn, le haut-fourneau reconstruit en 2007 alimente des unités de laminage à chaud (3,2 Mt de capacité), de laminage à froid (1,9 Mt de capacité), de galvanisation (1 Mt de capacité) et d'électrogalvanisation (0,3 Mt de capacité).  Colombus, propriété de Severstal depuis 2008, est une aciérie électrique dotée de deux fours à arc électrique. La capacité de ses laminoirs à chaud est de 3,1 Mt, celle de son laminage à froid est de 1,35 Mt, et le site a également une ligne de galvanisation de 1 Mt de capacité. 
 
Bien que n'étant pas brillante, la situation de l'industrie sidérurgique aux Etats-Unis est bien meilleure qu'en Europe. Elle souffre cependant de surcapacités que le rachat des actifs flambants neufs de ThyssenKrupp par ArcelorMittal et Nippon Steel ne va pas améliorer. La détérioration des relations entre les Etats-Unis et la Russie a peut-être accéléré le retrait de Severstal, mais le groupe russe cherchait à se défaire de ses actifs nord-américains depuis l'an dernier. "La vente de Colombus et Dearborn offre une plus-value substantielle aux actionnaires de Severstal", a souligné Alexeï Mordashov. Severstal s'était lancé dans une grande campagne d'acquisitions avant la crise financière de 2008-2009. En Europe il avait notamment mis la main sur le groupe italien Lucchini, propriétaire à l'époque d'Ascometal.

Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation