imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

La sidérurgie mondiale progresse au ralenti

Le 22 septembre 2014 par Daniel Krajka
* Mots clés :  Métaux ferreux


La production mondiale d'acier croit au rythme très modéré de la sidérurgie chinoise. Les combats dans l’est de l'Ukraine se traduisent désormais par une chute de sa production d'acier.


La production mondiale d'acier en août a atteint 134,956 millions de tonnes (Mt), 1,4% de plus que l'année précédente, indique le dernier rapport mensuel publié par Worldsteel. Pour les huit premiers mois de l'année, la hausse sur un an est de 2,4% à 1 096,054 Mt. La sidérurgie chinoise continue d'augmenter son offre, avec une hausse sur un an de 1% à 68,91 Mt et de 2,6% en août à 550,1 Mt pour les huit premiers mois de 2014. Les sidérurgies de l'Inde – qui se rapproche régulièrement des Etats-Unis, le troisième producteur mondial d'acier –, de la Corée et du Japon marquent toujours des hausses significatives, avec respectivement +5,2%, +8% et +2,2%. La sidérurgie asiatique, qui représente 68% de la production mondiale, continue de progresser plus vite que celle du reste du monde. Elle a assuré, lors des huit premiers mois, 74% de la production additionnelle.
 
La production d'acier augmente également en Amérique du Nord, de 2% en août et de 2,3%pour la période janvier-août. Elle s'est notamment appréciée aux Etats-Unis de 2,9% en août à 7,682 Mt. La tendance est inverse en Amérique du Sud avec des baisses en août de 0,8% et de 1,1% pour les huit premiers mois. C'est en particulier la production brésilienne qui a reflué de 1,4% à 2,946 Mt en août et de 0,9% à 22,646 Mt pour les huit mois. 
 
Le conflit dans l'est mine la sidérurgie ukrainienne
 
La situation est contrastée dans les pays de la CEI dont la production globale a reculé de 0,9% au cours des huit premiers mois de l’année et de 6,5% en août. Ce dernier recul correspond à une chute brutale de la production d'acier en Ukraine de 37% à 1,767 Mt. Les combats entre milices prorusses soutenues par l'armée russe, et des détachements de l'armée ukrainienne ont désorganisé une production d'acier localisée majoritairement dans l'est du pays. Coupures d'électricité, ruptures d'approvisionnement en charbon et destruction des lignes ferroviaires ont réduit l'activité d'une industrie qui exporte les trois quarts de sa production. La sidérurgie russe a profité de la situation pour augmenter ses ventes à l'étranger et accroitre en août sa production de 5,8% à 6,169 Mt. Pour la période janvier-août, l'offre de l'Ukraine a reflué de 11,4% alors que celle de la Russie progressait de 2,8%, compensant pour moitié le recul de son voisin. 
 
En Europe, si globalement la sidérurgie est en progression de 0,4% en août à 12,07 Mt, la production d'acier recule dans de nombreux pays. La baisse est de 1% en Allemagne, de 0,4% en Espagne, de 0,8% en Italie et même de 9,1% en France et de 9,4% en Pologne. Exception majeure, la production du Royaume-Uni bondit de 11,7% à 1,119 Mt, pour se placer momentanément au deuxième rang, loin derrière l'Allemagne et ses 3,133 Mt. Parmi les grands pays producteurs, c'est également le Royaume-Uni qui affiche la progression la plus importante sur un an, +6,8%. 
 
 
Les difficultés globales de la sidérurgie sont illustrées par un sensible recul du taux d'utilisation de ses capacités à 74,2%. Ce taux affiche une baisse de 1,2% par rapport au mois précédent et de 1,4% par rapport à août 2013. Ce taux n'avait plus été aussi bas depuis novembre-décembre 2013.
 

Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation