imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Nouvelle baisse de l'indice des prix alimentaires en décembre

Le 08 janvier 2015 par Franck Stassi
Sugar Cane Employee Burns Field in Brazil
Sugar Cane Employee Burns Field in Brazil
Flickr/United Nations Photo

L'indice FAO des prix alimentaires a de nouveau reculé en décembre. La baisse des prix du pétrole a notamment fait pression sur la demande en agrocarburants.

 

A l’exception notable des céréales, l’ensemble des denrées composant l’indice des prix alimentaires de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) ont vu leurs prix reculer entre les mois de novembre et de décembre 2014. L’indice général, qui a perdu 1,7%, à 188,6, poursuit sa chute entamée en mars 2014. En l’espace de neuf mois, il a décroché de 11,8%.

 

L’indice des huiles végétales a notamment cédé 2,4% entre les mois de novembre et de décembre. Cette baisse est étroitement liée à celle des prix du pétrole : ce recul a provoqué une baisse de la demande en agrocarburants, parmi lesquels le biodiesel, dont l’huile de palme figure parmi les composants. Les prix de l’huile de palme sont à leur plus bas niveau depuis cinq ans, relève la FAO. Les récentes inondations en Malaisie, le deuxième producteur mondial, pourraient cependant contribuer à inverser la tendance.

 

Plus importante est la chute de l’indice des prix du sucre (-4,8%). La baisse des prix du pétrole a contribué à une réduction du volume des plantes sucrières transformées en éthanol, un autre agrocarburant. Le marché demeure par ailleurs excédentaire, une tendance confirmée par les dernières statistiques de production. La faiblesse des prix du sucre entraîne cependant des mesures d’adaptation de la part des industriels au Brésil, le premier producteur mondial de sucre. La superficie plantée en canne à sucre a ainsi perdu 15% entre mars et novembre 2014.

 

Le renforcement du dollar et l’augmentation des disponibilités exportables ont pour leur part favorisé la baisse des indices des prix des produits laitiers et de la viande, qui ont respectivement perdu 2,3% et 1,9%. A l’inverse, l’indice des prix des céréales a gagné 0,4% sous l’effet de craintes de mesures de restriction à l’importation pouvant être déclenchées par la Russie.


Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation - RSS -