imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Le coton menacé par le mauvais temps

Le 25 octobre 2010 par Pascal Coesnon


Le froid de retour en Chine et des tempêtes de grêle au Texas embrasent les cours de l’or blanc.

 

Le coton justifie à nouveau son surnom d’or blanc. Sur le Zhengzhou Commodity Exchange, la tonne de coton s’est apprécié aujourd’hui dans la limite des 5 % tolérés, à 26 270 yuan (3 947 dollars), son plus haut nominal jamais enregistré. A New York, sur l’InterContinental Exchange, la livre de fibre blanche a touché 1,2471 dollar en séance, également un record nominal depuis la création de la bourse en 1870. « Les prix du coton en Chine sont complètement hors de contrôle, suite à la tempête de grêle qui a frappé le Texas (50 % de la production américaine) et à l’arrivée d’un temps plus froid sur la Chine », indique Yuan Renqing, un analyste du broker Baocheng Futures.

 

Selon le China Meteorological Center, les températures en Mongolie intérieure, dans l’Hebei, le Shandong, le Jiangsu et une grande partie du nord-est du pays, devraient chuter de 14 à 16 degrés Celsius. « Le complexe coton a été soutenu par une dégradation continuelle des récoltes dans le monde entier », constate Luke Matthews, un stratège matières premières de la Commonwealth Bank of Australia, faisant allusion notamment aux inondations qui ont frappé le Pakistan, le quatrième producteur mondial. Toutefois, en termes réels, le cours du coton reste inférieur à celui de 1973 et surtout au prix enregistré en 1918, lorsqu’il était quatre fois supérieur à aujourd’hui.


Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation - RSS -