imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Eramet et Bollore guignent le lithium argentin

Le 16 février 2010 par Daniel Krajka
* Mots clés :  Eramet, Lithium
salarx Argentine
salarx Argentine

Les deux groupes vont exploiter de concert des gisements de lithium en Argentine.

Le groupe diversifié français Bolloré et le groupe minier, spécialisé dans le nickel, Eramet, viennent de signer un contrat d'exploration assorti d’une option d'achat portant sur des gisements de lithium avec la société argentine Minera Santa Rita. Cette option pourra être levée dans les 24 mois suivant la signature.

 

Les deux associés ont ainsi obtenu un accès à des concessions sur plusieurs salars (lacs salés) riches en lithium situés au   nord de l'Argentine. Ils vont pouvoir commencer rapidement l’exploration nécessaire à l’évaluation des ressources. Ils vont également étudier un projet d’unité de production de carbonate de lithium, la matière première des sels de lithium et du lithium métal composants des accumulateurs rechargeables.

 

Associés depuis plus d’un an, rappelle un communiqué d’Eramet, les deux groupes ont l’intention de devenir un « acteur significatif » sur le marché en forte expansion du lithium. Ce métal très léger, déjà utilisé dans les batteries destinées aux téléphones et aux ordinateurs portables, pourrait profiter de la vague attendu de véhicules électriques ou hybrides. Le groupe Bolloré a déjà développé « une batterie particulièrement performante (lithium-métal-polymère) qui sera utilisée pour alimenter sa voiture électrique, la BlueCar  ».

 

Toujours associé à Eramet, Bolloré négocie intensivement avec le gouvernement bolivien la possibilité de développer une filière industrielle basée sur les vastes ressources du pays. Mais les concurrents sont nombreux. Le mineur apporte au projet ses « compétences minières et

hydrométallurgiques, ainsi que la capacité de son centre de recherche à développer de nouveaux procédés d’extraction et de transformation du lithium adaptés à chaque gisement ».

 

Quatrième pays producteur en 2009 (2 200 tonnes, contre 3 170 en 2008), selon l’USGS, l’Argentine détient les troisièmes réserves identifiées (2,5 millions de tonnes), à égalité avec la Chine et les Etats-Unis, mais loin derrière la Bolivie et le Chili.


Une question ? nous contacter


À la une
  • A suivre dans l'actualité

    • Métaux non ferreux (1357)
    • Matières premières industrielles (815)
    • Produits agricoles (719)
    • Energie (649)

© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation - RSS -