imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Le platine ensanglanté

Le 14 août 2012 par Daniel Krajka
* Mots clés :  Mines, Platinoïdes


Lonmin PLC

Au moins neuf morts dans des affrontements entre syndicats lors d’un conflit qui a interrompu la production de platine d’une mine sud-africaine appartenant à Lonmin.

 

Le bilan du conflit qui oppose deux syndicats de mineur sur le site d’une mine de platine appartenant à Lonmin est particulièrement lourd. Au moins neuf personnes ont été tuées depuis samedi 11 août, près de la ville de Marikana, à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Johannesburg. La tension est soudainement montée avec le démarrage d’une grève illégale de 3 000 mineurs spécialisés dans le forage, vendredi dernier.

 

Deux gardes employés par Lonmin ont péri dans l’incendie de leur véhicule, dimanche. La veille, le corps d’un salarié avait été retrouvé avec cinq blessures par balles alors qu’un autre mourrait à l’hôpital après avoir été poignardé à plusieurs reprises. Enfin, lundi, ce sont deux policiers qui étaient tués à la machette par des manifestants. Trois de ces derniers étaient tués par balles par la police qui faisait également plusieurs blessés. Huit véhicules ont été incendiés.

 

Toutes les victimes salariées de Lonmin appartenaient au syndicat NUM (National Union of Mineworkers), a indiqué un porte-parole du syndicat des mineurs qui a 300 000 adhérents. Créé en 1982, ce syndicat lié à l’ANC a participé à la lutte contre l’apartheid qui a entrainé la chute du gouvernement et l’arrivée au pouvoir de Nelson Mandela et de l’ANC. Sa proximité avec le pouvoir actuel lui a été reprochée par une partie des mineurs. Les conditions de travail sont particulièrement dures dans les mines de platine sud-africaine qui assurent 80% de l’approvisionnement mondial.

 

Un nouveau syndicat, qui se veut à la fois « apolitique » mais plus actif dans la défense des intérêts des mineurs, l’Association of Mineworkers and Construction Union (AMCU) est apparu. Revendiquant 50 000 adhérents, il reproche au NUM d’être un monopole. En février dernier il avait organisé une grève sur le site de Rustenburg, arrêtant pendant 6 semaines les opérations de la plus importante mine d’Impala Platinum, ce qui avait entrainé la perte de 120 000 onces de platine pour Implats, à un coût de 250 millions de dollars. Des violences avaient déjà causé la mort de deux mineurs et de nombreux blessés.

 

Plus récemment, un autre conflit sur un site d’Aquarius Platinum s’était soldé par la mort de trois travailleurs et une vingtaine de blessés. Le Cosatu, la confédération syndicale à laquelle appartient le NUM a demandé aux autorités d’envoyer l’armée pour rétablir le calme dans la région. Une demande soutenue par les dirigeants de Lonmin qui affirment que bien que sa mine ne soit pas arrêtée, elle ne peut tourner qu’au ralenti, de nombreux mineurs craignant d’aller à leur travail.

 

Le complexe de Marikana avait produit 698 149 onces de platine en 2011. Les divers mouvements sociaux qui ont réduit la production de platine pourraient rééquilibrer ce marché. Affaiblie par la diminution de la demande de l’industrie automobile européenne, la cotation de l’once de platine est retombée vers les 1 400 dollars, son niveau en début d’année. Ce recul de 400 dollars par rapport à son niveau de 2011 – et de plus de 300 dollars par rapport à son plus haut de 2012 – explique la mauvaise passe des grands producteurs de platine sud-africain dont les profits sont en fort recul – 18 millions de profits avant impôts pour Lonmin pour le semestre se terminant fin mars –. Les conditions de travail et des salaires relativement bas pour des mineurs incitent ceux-ci à passer à l’action, alors que les directions des compagnies minières tentent de préserver leurs marges de profit, ce qui ne peut que provoquer une aggravation des conflits.



Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation