imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

L'argent ne fait plus le bonheur

Le 14 octobre 2014 par Daniel Krajka


Les cours du métal précieux ont subi le contrecoup du rebond de l'économie américaine. Un marché en surplus devrait maintenir son cours sous les 16 dollars en 2015. 


L'argent n'a pas échappé à la sévère correction qui a fait dévisser les cours de l'or entre juillet et septembre. Il a perdu près de 20% de sa valeur, résume l'analyste métaux précieux de Natixis, Bernard Dahdah. Classiquement, le rebond de l'économie américaine, la hausse attendue des taux d'intérêt et une sensible appréciation du dollar vis-à-vis des autres monnaies se sont ligués pour inverser la hausse du cours de l'argent. 
 
Lors des sept premiers mois de l'année, la production d'argent s'est appréciée de pratiquement 3% par rapport à l'année précédente a calculé le consultant WBMS. Si la production du Mexique, le numéro un mondial du secteur, n'a que très légèrement augmenté, celle du Pérou a bondi de 6%. Mais ce sont surtout les productions de petits pays argentifères, comme le Chili et le Guatemala qui ont permis au continent américain d'assurer à lui seul 60% de l'offre mondiale grâce à une production en hausse de 6,5%. Les coûts d'extraction ont baissé au deuxième trimestre, sur un an, de 7% à 8,80 dollars par once. 
 
Après avoir enregistré un record en 2011-2012 à 8 000 tonnes, la production de métal recyclé a reculé de 25%, retombant à moins de 6 000 tonnes, son niveau moyen lors de la période 2000-2009, lorsque les prix de l'agent étaient très déprimés. La réduction de l'offre de métal recyclé n'a pas suffi à enrayer le reflux des cours tombés au plus bas depuis 2010. 
 
Plus important marché pour les pièces en argent, la Monnaie des Etats-Unis avait enregistré un record de ventes 2013, avec une augmentions de 25% en un an. En recul en 2014, ses ventes se maintiennent cependant à un niveau élevé. Les investisseurs n'ont pas déserté les fonds indiciels avec un sous-jacent physique. Les petits investisseurs dans l'argent réagissent différemment des fonds qui investissent dans l'or et doivent solder leurs positions lorsque le cours du métal jaune baisse. Ces ETP devraient contrôler près de 20 000 tonnes d'argent en fin d'année, 800 tonnes de plus qu'un an plus tôt. 
 
Jusqu'au démarrage des ETP, avant la crise financière, l'industrie, en particulier l'électronique, consommait 60% de l'agent produit. Un taux tombé à 44% en 2012. Chacun des 1,7 milliard de téléphones mobiles vendus en 2013 contient 0,35 gramme d'argent rappelle Natixis, soit 2% de la demande globale. L'ensemble des productions électroniques continue d'augmenter en volume, note Bernard Dahdah, même si le rythme est bien moindre que celui des téléphones. 
 
La demande d'argent est également soutenue par la rapide croissance du photovoltaïque. Après l'Europe, ce sont la Chine, le Japon et les Etats-Unis qui ont lancé de grands programmes d'énergie solaire. Toutefois, les progrès technologiques ont permis de réduire la quantité unitaire d'argent par panneau solaire. La part de ce secteur a en conséquence été réduite de 10% en 2012 à 7% en 2013. 
 
Avec un coût moyen de 8,80 dollars par once, les cours de l'argent peuvent continuer de baisser, indique l'analyste. L'argent étant massivement produit dans des mines polymétalliques, il est difficile pour les compagnies minières d'adapter l'offre à la demande en fermant des mines lorsque les cours sont trop bas. L'ouverture de nouvelles grandes mines risque d'augmenter encore le surplus. La seule souplesse de ce marché se situe au niveau du recyclage avec une collecte de broutille qui se réduit si les prix sont trop bas. Dans ce contexte, les cours peineront à rebondir. Natixis prévoit un cours moyen de l'once à 15,8 dollars en 2015 et 16,1 dollars en 2016. Si les fonds indiciels venaient à se dégonfler sur le modèle de ceux investis en or, le cours de l'argent pourrait s'effondrer à 12 dollars en 2015 et 10 dollars l'année suivante.

Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation