imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Molycorp lance son concentrateur de terres rares

Le 28 août 2012 par Daniel Krajka
* Mots clés :  Métaux critiques


Le seul producteur américain de terres rares a démarré son unité de concentration de terres rares en Californie. La chute de la demande et les nouvelles unités rééquilibrent ce marché.

 

La compagnie américaine Molycorp vient d’annoncer la mise en activité de son unité de concentration de terres rares, le projet Phœnix, à Mountain Pass en Californie. Cette usine produira des concentrés de terres rares lourdes – dysprosium, europium, terbium – qui seront ensuite traités pour obtenir des produits à base de terres rares lourdes de très haute pureté dans le complexe intégré du groupe. Cette semaine également devrait démarrer la nouvelle centrale thermique à cycle combinée qui fournira au site de l’énergie et de la chaleur en utilisant du gaz naturel et de la vapeur.

« Nous avons lancé les opérations du projet Phœnix de concentration de terres rares lourdes dans les délais prévus, notre centrale combinée chaleur et énergie alimentera nos unités dès cette semaine et nous sommes dans les temps pour achever la phase 1 de notre production à Mountain Pass au quatrième trimestre de cette année », a déclaré le PDG de Molycorp, Mark Smith. L’intégration verticale du groupe, qui utilise du minerai extrait à proximité de l’usine de traitement, lui permettra d’être présent compétitivement sur de nombreux marchés.

La montée en puissance de Molycorp et celle, parallèle de Lynas, en Australie et en Malaisie, participe au rééquilibrage du marché des terres rares, dominé par les producteurs chinois. Confrontés au danger représenté par le monopole de fait des producteurs chinois à l’envol des prix, les grandes sociétés utilisatrices ont mis en place des procédés leur permettant de réduire leur utilisation de matière, voire à lui en substituer une autre dont l’approvisionnement est moins problématique. Toshiba a ainsi construit un moteur à aimant magnétique qui remplace le dysprosium par du samarium, un métal abondant en Australie et aux Etats-Unis.

La rapide chute de la demande ne pouvait qu’entrainer un important recul des prix. Pour tenter de freiner cette tendance, les producteurs chinois ont réduit leur offre et leurs exportations pendant les sept premiers mois de l’année ont baissé de 36,7% sur un an, à 21 729 tonnes. La première hausse des quotas d’exportation de terres rares décidée par le gouvernement chinois – +2,7% à 30 966 tonnes – pour 2012 correspond d’ailleurs plus à une opération de communication qu’à une réponse à des besoins réels. En 2011, les exportateurs chinois n’avaient utilisé que 61% de leurs quotas, selon les chiffres fournis par les douanes du pays. Cette hausse des quotas vise donc plus à répondre aux exigences des pays qui ont introduit une plainte contre elle devant les instances de l’OMC qu’à satisfaire des marchés largement approvisionnés.

Dossier
L'importance des métaux critiques

- Enjeux et contraintes de l’industrie minière

- Les terres rares attirent les brevets



- Pénurie de terres rares à l’horizon

- Terres rares, les Etats-Unis contre-attaquent



- La Chine concentre l’exploitation des terres rares

- L’accès aux métaux rares est critique pour l’Europe



- Les Etats-Unis veulent soutenir la production de terres rares

- Un ETF sur le lithium



- BYD sécurise ses approvisionnements en lithium

- La course aux terres rares



- La substitution au stade expérimental

- Rhodia sécurise ses terres rares



- Chers métaux...

- La Chine maintiendra ses exportations de terres rares en 2011



- Les Etats-Unis, l’autre pays des terres rares

- Le niobium, le meilleur allié de l’acier



- Le meilleur allié de l'acier

- La Chine réduit ses quotas d'exportations de terres rares



- Création d’un Comité pour les métaux stratégiques

- Les restrictions d’exportations montrées du doigt



- Des métaux critiques, très critiques

- « Un pays doit avoir une politique agressive pour sécuriser ses approvisionnements »



- Les terres rares européennes changent de main

- A la recherche des métaux



- Trop de projets pour les terres rares

- Terres rares : les Japonais se jettent à l’eau



- Terres rares : les Japonais regardent au fond du Pacifique

- Les terres rares, des métaux stratégiques pas si rares que cela



- Les métaux à risques

- Des terres rares plus rares



- L’Europe doit faire meilleure mine

- Une baisse des exportations de terres rares chinoises en trompe l’œil



- Une alliance pour sécuriser les approvisionnements de l’Allemagne

- L’Afrique du Sud, nouvel Eldorado des terres rares



- Molycorp lance son concentrateur de terres rares




Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation