imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

La course aux terres rares

Le 20 octobre 2010 par Daniel Krajka
* Mots clés :  Métaux critiques


Les limitations des exportations décidées par l’Etat chinois vont déclencher une multiplication des investissements dans ce secteur.

La Chine a produit 120 000 des 124 000 tonnes de terres rares mises sur le marché en 2009, indique l’USGS. Nous ne sommes pas responsables de cette part exceptionnelle de l’offre mondiale, insiste les autorités chinoises qui pointent les fermetures de mines dans les autres régions du monde à la fin des années 1990. Arguant des problèmes environnementaux graves entrainés par l’exploitation des mines de terres rares, les autorités ont l’intention de réduire de 30% leurs quotas d’exportation l’an prochain.

 

Alarmés par les restrictions annoncées des exportations, les grands pays consommateurs en ont appelé tant à l’OMC qu’à la Commission Européenne. L’Allemagne qui importe chaque année 3 000 à 5 000 tonnes de terres rares a sonné l’alarme par la voix de sa chancelière, Angela Merkel, qui a souligné qu’il était urgent de développer des capacités de production alternatives en Europe de l’Est et en Asie Centrale. Pour sa part, le gouvernement français a exprimé ses « préoccupations » au gouvernement chinois après l’annonce de la réduction de ses quotas d’exportation. Une conférence dédiée à ce problème se tiendra à Berlin la semaine prochaine.

 

« Le Moyen-Orient a le pétrole, en Chine nous avons les terres rares », avait mis en garde Deng Xiaoping en 1992. Avec, selon l’USGS, 36% des réserves mondiales, la Chine en assure 97% de la production, jouant un rôle majeur dans la production de ces matières indispensables à la production des gadgets électroniques modernes, aux énergies vertes (batteries pour les automobiles électriques) et même à certaines applications destinées à la défense (guidage de missiles). Selon le mineur australien Lynas Corp. les entreprises chinoises devraient consommer en 2010 pas moins de 54% de leur production nationale. Ensuite, vient le Japon, 24%, l’UE, 10% et les Etats-Unis, 8%.

 

La situation est préoccupante à la fois pour ce qu’elle nous dit sur la Chine et sur nous-mêmes, s’inquiète l’économiste américain Paul Krugman. Il semble inconcevable que les Etats-Unis aient abandonné la production d’une matière première indispensable à son industrie, laissant son monopole à la Chine. Quant à l’ex empire du Milieu, sa conduite indique qu’elle n’est pas actuellement capable d’adopter une conduite compatible avec son nouveau statut de superpuissance. Outre l’ouverture, ou la réouverture de mines, Krugman préconise le développement du recyclage.

 

Pour faire face à un problème qui risque de s’aggraver, le Japon se prépare à consacrer 1,2 milliard de dollars cette année pour à la fois développer ses capacités de stockage et surtout participer à des projets permettant d’augmenter la production de terres rares. Le premier ministre, Naoto Kan, affirme être déjà en contact avec des pays disposants de ressources comme le Botswana, la Mongolie ou le Vietnam. Face au risque de pénurie, mais surtout pour profiter de la hausse importante des prix des terres rares – de 22 à 700%, selon le produit depuis le début de l’année – les projets se multiplient, avant tout de remise en activité de mines mises en sommeil lorsque les prix étaient déprimés par l’offre chinoise.

 

Mountain Pass, aux Etats-Unis, détenu par Molycorp Minerals, était le plus important mineur de terres rares jusqu’à son arrêt en 2002. Molycorp a poursuivi sa production de métaux en utilisant les stocks de concentrés. Il devrait remettre la mine en activité avec un objectif de production de 18 000 tonnes d’ici à 2012. Le trader Glencore s’est associé avec le mineur Wings Enterprises Inc. pour développer une mine de magnétite abandonnée dans le Missouri. Pea Ridge pourrait à nouveau produire du minerai de fer et des terres rares dès 2012 avant de tourner à pleine capacité l’année suivante.

 

Hoidas Lake, au Canada, appartient à Great Western Minerals Group. Le projet qui n’est qu’au stade d’exploration pourrait démarrer en 2014 avec une production annuelle de 3 000 à 5 000 tonnes. Egalement au Canada, Nechalacho est contrôlé par Avalon Ventures Inc. D’ici à cinq ans, ce gisement pourrait produire 3 000 à 5 000 tonnes par an.

 

En Australie, Lynas Corp. va lancer le projet Mt Weld en 2011, avec une production initiale de 10 500 tonnes, destinée à grimper à 21 000 tonnes deux années plus tard. Autre projet australien, Dubbo Zirconia (Alkane Resources) pourrait entrer en activité  en 2013 avec une production de 2 500 tonnes. Toujours en Australie, Arafura Resources devrait lancer la mine de Nolans en 2014 avec une production de 20 000 tonnes.

 

Au Groenland, Greenland Minerals & Energy va développer la mine d’uranium de Kvanefjeld qui pourrait offrir en sous-produit 20 000 tonnes de terres rares. Aucune date n’est disponible pour ce projet.

 

Voir aussi : L'accès aux métaux rares est critique pour l’Europe et

http://www.usinenouvelle.com/article/si-les-terres-rares-flambent-il-y-aura-un-surcout-pour-de-nombreux-industriels.N140950

 

 

 

Dossier
L'importance des métaux critiques

- Enjeux et contraintes de l’industrie minière

- Les terres rares attirent les brevets



- Pénurie de terres rares à l’horizon

- Terres rares, les Etats-Unis contre-attaquent



- La Chine concentre l’exploitation des terres rares

- L’accès aux métaux rares est critique pour l’Europe



- Les Etats-Unis veulent soutenir la production de terres rares

- Un ETF sur le lithium



- BYD sécurise ses approvisionnements en lithium

- La course aux terres rares



- La substitution au stade expérimental

- Rhodia sécurise ses terres rares



- Chers métaux...

- La Chine maintiendra ses exportations de terres rares en 2011



- Les Etats-Unis, l’autre pays des terres rares

- Le niobium, le meilleur allié de l’acier



- Le meilleur allié de l'acier

- La Chine réduit ses quotas d'exportations de terres rares



- Création d’un Comité pour les métaux stratégiques

- Les restrictions d’exportations montrées du doigt



- Des métaux critiques, très critiques

- « Un pays doit avoir une politique agressive pour sécuriser ses approvisionnements »



- Les terres rares européennes changent de main

- A la recherche des métaux



- Trop de projets pour les terres rares

- Terres rares : les Japonais se jettent à l’eau



- Terres rares : les Japonais regardent au fond du Pacifique

- Les terres rares, des métaux stratégiques pas si rares que cela



- Les métaux à risques

- Des terres rares plus rares



- L’Europe doit faire meilleure mine

- Une baisse des exportations de terres rares chinoises en trompe l’œil



- Une alliance pour sécuriser les approvisionnements de l’Allemagne

- L’Afrique du Sud, nouvel Eldorado des terres rares



- Molycorp lance son concentrateur de terres rares




Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation