imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Une alliance pour sécuriser les approvisionnements de l’Allemagne

Le 31 janvier 2012 par Daniel Krajka
* Mots clés :  Métaux critiques


Un groupe d’une douzaine de grands groupes industriels allemands s’est formé pour tenter de résoudre la difficile question de l’approvisionnement en matières premières.


Douze grands de l’industrie allemande ont annoncé le 30 janvier avoir formé une alliance pour sécuriser les matières premières non énergétiques dont ils sont dépendants. Ulrich Grillo, le vice-président de la BDI, l’Association de l’industrie allemande, a déclaré que les douze partenaires voulaient «  construire une puissante organisation » qui pourrait investir dans des projets destinés à sécuriser leurs approvisionnements. « L’alliance va se concentrer sur les matières premières dont l’approvisionnement pour l’industrie allemande est le plus risqué », a précisé le dirigeant du groupe zincifère Grillo-Werke.

 

« Premièrement, les contributions financières serviront à organiser l’alliance, puis les montants s’accroîtront en fonction des projets concrets », a indiqué Gillo. Pour les industriels allemands, il ne s’agit pas en effet de créer un groupe de réflexion et d’étude, comme le Comes français (http://indices.usinenouvelle.com/actualites/metaux-strategiques-le-comes-prend-forme.3649), mais plutôt d’intervenir directement dans des projets miniers, un modèle déjà développé par le Jogmec (http://indices.usinenouvelle.com/actualites/les-firmes-japonaises-a-la-conquete-de-l-afrique.3521)  japonais ou le Kores coréen.

 

L’alliance regroupe des grands de l’automobile, Daimler Benz et BMW, un équipementier, Bosch, des géants de la chimie, BASG, Bayer, Chemetall, Wacker Chemie et Evonik Industries, des sidérurgistes, ThyssenKrupp, Georgsmarienhütte, Stahl-Holding-Saar et le producteur de cuivre Aurubis. Cette phase de l’alliance est soutenue par le Boston Consulting Group, Egon Zehnder, Hogan Lovells et PricewaterhouseCoopers a indiqué le BDI. Le directeur général de l’alliance est Dierk Paskert, précédemment dirigeant du groupe énergétique allemand EON.

 

Les industriels à l’origine du projet, qui se déclarent ouverts à l’arrivée de nouveaux participants, ont affirmé ne pas compter sur une participation directe de l’Etat. Ils apprécieraient cependant travailler avec leur Etat pour les aider à ouvrir la porte dans les pays où sont situées les ressources minières.

 

Le jour même où était annoncée l’alliance, l’OMC a confirmé la condamnation de la Chine. Les Etats-Unis, l’Union européenne et le Mexique avaient accusé la Chine de restreindre, contrairement aux règles de l’institution, ses exportations de certaines matières premières comme la bauxite, le manganèse, le zinc, le magnésium et le coke.

Dossier
L'importance des métaux critiques

- Enjeux et contraintes de l’industrie minière

- Les terres rares attirent les brevets



- Pénurie de terres rares à l’horizon

- Terres rares, les Etats-Unis contre-attaquent



- La Chine concentre l’exploitation des terres rares

- L’accès aux métaux rares est critique pour l’Europe



- Les Etats-Unis veulent soutenir la production de terres rares

- Un ETF sur le lithium



- BYD sécurise ses approvisionnements en lithium

- La course aux terres rares



- La substitution au stade expérimental

- Rhodia sécurise ses terres rares



- Chers métaux...

- La Chine maintiendra ses exportations de terres rares en 2011



- Les Etats-Unis, l’autre pays des terres rares

- Le niobium, le meilleur allié de l’acier



- Le meilleur allié de l'acier

- La Chine réduit ses quotas d'exportations de terres rares



- Création d’un Comité pour les métaux stratégiques

- Les restrictions d’exportations montrées du doigt



- Des métaux critiques, très critiques

- « Un pays doit avoir une politique agressive pour sécuriser ses approvisionnements »



- Les terres rares européennes changent de main

- A la recherche des métaux



- Trop de projets pour les terres rares

- Terres rares : les Japonais se jettent à l’eau



- Terres rares : les Japonais regardent au fond du Pacifique

- Les terres rares, des métaux stratégiques pas si rares que cela



- Les métaux à risques

- Des terres rares plus rares



- L’Europe doit faire meilleure mine

- Une baisse des exportations de terres rares chinoises en trompe l’œil



- Une alliance pour sécuriser les approvisionnements de l’Allemagne

- L’Afrique du Sud, nouvel Eldorado des terres rares



- Molycorp lance son concentrateur de terres rares




Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation - RSS -