imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

La Chine offre des capitaux à Vale

Le 18 juillet 2014 par Daniel Krajka
* Mots clés :  Mines, Minerai de fer


Deux grandes institutions financières chinoises ouvrent de conséquentes lignes de crédit au géant brésilien du minerai de fer.


Les substantiels investissements des compagnies australiennes dans de nouvelles mines pèsent déjà lourdement sur le prix du minerai de fer. Une situation qui ne semble pas déplaire à la Chine, de loin le plus important importateur de l'intrant de l'acier. Un sommet des pays BRIC au Brésil a été l'occasion de renforcer les liens entre Vale, le plus important producteur mondial de minerai de fer, et deux grands groupes financiers chinois après une réunion entre la présidente brésilienne, Dilma Rousseff et son homologue chinois.
 
Bank of China (BoC) et Vale ont tout d'abord signé un protocole d'entente (mémorandum of understanding) destiné à renforcer leur coopération. BoC pourra fournir à Vale 2,5 milliards de dollars sous forme de prêt syndiqué, de prêt bilatéral, de crédit à l'exportation et de financement divers. Ces crédits faciliteront l'acquisition par Vale d'équipements, de biens et de services en Chine sur une période de trois ans. Un autre accord de ce type a également été signé avec l'Export-Import Bank of China (Eximbank).
 
Le rapprochement entre les deux pays se fait également au niveau portuaire. Le premier port minéralier brésilien, Tubarão, par où transite 35% du minerai de fer exporté par Vale, et le port chinois de Lianyugang se sont engagés à travailler en commun pour améliorer leur productivité, leur sécurité et leur durabilité. Ils comptent également développer ensemble des technologies destinées à réduire leur consommation d'énergie et leur impact environnemental. Luiz Fernando Landeiro, et Bai Liqun, respectivement directeur du port de Tubarão et président de Lianyungang Port Group, ont signé cet accord.
 

Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation