imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Le fret maritime se redresse

Le 09 juillet 2009 par Daniel Krajka

Le rebond du coût du fret sera limité par l’arrivée massive de nouveaux bateaux.

Le Baltic Dry Index (indice composite du transport maritime en vrac sec) est repassé en juin au-dessus des 4 000 et a commencé juillet à 3 672. Tirée par les besoins de la sidérurgie chinoise, la remontée est spectaculaire. Mais on reste loin des 12 000 de juin 2008. L’excédent structurel de navires suite aux commandes massives de 2007 et 2008 – plus de 1 000 bateaux seront livrés en 2009 et 2010 – devrait perdurer jusqu’en 2011, estime Emmanuel Fages, de la Société générale. Cependant, note Amrita Sen, de Barclays, pas plus de 18 % des commandes n’ont été livrées depuis janvier et les annulations se multiplient.

En revanche, le manque de capacités portuaires continue de ralentir le commerce de vrac. A lami-juin, on ne comptait pas moins de 154 navires Capesize (150 000 tonnes ou plus) faisant la queue devant les principaux ports du Brésil, d’Australie et de Chine, soit 18 % de la flotte mondiale.

Une fois terminée la saison d’importation des céréales et avec l’accélération des livraisons de navires, tout signe de ralentissement de la demande chinoise de minerai de fer et de charbon devrait entraîner une rapide décongestion des ports chinois. Cette détente provoquerait aussitôt une rechute des prix du fret maritime depuis les sommets actuels.

Daniel Krajka


Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation