imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Chute des cours du pétrole : une occasion "d’assainir le secteur"

Le 16 janvier 2015 par Myrtille Delamarche
* Mots clés :  Entretien, Pétrole
Jean Ropers, président du GEP-AFTP
Jean Ropers, président du GEP-AFTP

ENTRETIEN 

Jean Ropers, président du groupement pétrolier GEP-AFTP (association résultant de la fusion en 2011 du Groupement des entreprises parapétrolières et paragazières et de l’Association des techniciens et professionnels du pétrole), nous a fait part dans un entretien accordé à l'Usine Nouvelle des inquiétudes de ses adhérents, mais également du sentiment émergent qu'une réduction des coûts dans la filière pétrolière va contribuer à assainir le secteur, en mettant fin à certaines dérives.

 

Comment le secteur pétrolier vit-il la chute actuelle des cours du pétrole ?

Nos adhérents sont inquiets. Certes, les développements lancés seront menés à bien, les champs déjà développés vont continuer à produire et nécessiteront suivi et maintenance, mais la profession est quand même pénalisée par la situation actuelle. D’une part, nous sommes affectés par la réduction des investissements lourds, liée à la volonté, depuis quelques années déjà, de réduire les coûts de développement et de production. D’autre part, nous subissons un coup d’arrêt sur les futurs projets considérés comme pas assez rentables au vu du cours actuel du pétrole.

Il faut se rendre compte que les compagnies internationales ne travaillent pas seules : les champs pétroliers sont généralement opérés par des regroupements de compagnies. Il suffit que l’une d’elles souhaite décaler le démarrage d’un projet pour que celui-ci soit reporté.

Il faut aussi considérer que la saine concurrence entre fournisseurs d’équipements et de services parapétroliers devrait connaître une vigueur nouvelle. En conséquence, les coûts de développements qui seront lancés dans cette période nouvelle et les coûts opérationnels devraient montrer une baisse sensible.

 


Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation