imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

La Russie construit un nouveau terminal pour exporter son charbon vers l’Asie-Pacifique

Le 12 février 2015 par Myrtille Delamarche
Terminal charbonnier de Nakhodka, en Russie
Terminal charbonnier de Nakhodka, en Russie
CC BY-SA 3.0 par Peruanec

La Russie vient d’annoncer la construction d’un nouveau terminal charbonnier d’une capacité de 20 millions de tonnes sur sa côte est, afin de gagner des parts du marché Asie-Pacifique, où elle vient concurrencer l’Australie.

 

Alors que le charbon a perdu un tiers de sa valeur entre décembre 2013 et décembre 2014, la Russie affiche sa volonté de concurrencer notamment l’Australie et l’Indonésie sur le marché asiatique en lançant la construction d’un nouveau terminal charbonnier à l’est du pays.

 

Cette nouvelle infrastructure, nommée Sever terminal (« terminal nord »), sera construite au Cap Petrovski, près du terminal existant de Vostochny à Nakhoda. Les travaux doivent commencer au printemps 2015, rapporte l’agence russe Itar-Tass, citant les autorités régionales en charge de l’industrie et des transports.

 

La capacité annuelle devrait atteindre 20 millions de tonnes en 2025, mais une première phase doit rendre possible l’acheminement de 6 millions de tonnes dès 2018.

 

Le projet comprend 50 km de voies ferrées, 11 ponts, quatre quais d’amarrage de plus de 900 mètres et demande un investissement total de presque 36 milliards de roubles (545 millions de dollars), dont 23,2 milliards de roubles (352 millions de dollars) de financements publics et 13 millions de roubles apportés par des investisseurs privés.

 

Le port de Sever viendra s’ajouter à celui de Vostochny et au terminal (d’une capacité équivalente, soit 20 millions de tonnes) en cours de construction à Sukhodol.

 

En 2014, les ports situés à l’est de la Russie ont déjà accru les exportations de charbon vers l’Asie-Pacifique de 20%. L’objectif affiché par la Russie est un quadruplement de la production d’ici 2030.

 


Une question ? nous contacter


À la une
  • A suivre dans l'actualité

    • Métaux non ferreux (1357)
    • Matières premières industrielles (815)
    • Produits agricoles (719)
    • Energie (649)

© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation - RSS -