imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Vers la fin des restrictions des exportations de caoutchouc

Le 24 novembre 2009 par Pascal Coesnon
* Mots clés :  Asie


Les mesures imposées par l’International Rubber Consortium devraient prendre fin avec la reprise de la demande.

 

Le consortium (IRCo), qui regroupe les trois principaux producteurs de caoutchouc naturel – Thaïlande, Indonésie et Malaisie, avec environ 70 % du marché –, vient d’annoncer son intention de réduire, voire de supprimer, son contrôle sur les exportations de gomme. Cette mesure avait été prise en décembre 2008, lorsque les prix avaient fortement chuté avec la baisse de la demande du fait de la crise économique, explique Yium Tavarolit, un économiste senior de l’IRCo. L’organisation avait alors tablé sur une réduction de 700 000 tonnes des ventes à l’étranger en 2009. « Maintenant, il n’y a plus aucune raison de la maintenir », indique Tavarolit. Une décision devrait être prise lors de la réunion de l’IRCo à Langkawi, en Malaisie, qui se tiendra à partir de vendredi. Au cours du premier semestre, les exportations ont chuté de 10 % à 1,195 million de tonnes (Mt) en Thaïlande, de 13 % à 1,065 Mt en Indonésie et de 39 % à 309 000 tonnes en Malaisie.

 

Chute de la production thaïlandaise

 

Des pluies torrentielles s’abattent sur la Thaïlande depuis le début du mois de novembre dans les provinces du sud du pays qui comptent pour 90 % de la production nationale : Songkhla, Phatthalung, Nakhon Si Tammarat, Narathiwat et Pattani. La région de Hat Yai, le centre du commerce de caoutchouc du pays, dans la province de Songkhla, a été déclarée zone sinistrée. « Le marché central est encore ouvert, mais la quantité qui y arrive a chuté de plus de 50 % », se lamente un trader. Environ 15 tonnes de feuilles de gomme arrivent chaque jour sur le marché, contre les 30 tonnes habituelles. Près de 800 000 hectares de plantations d’hévéas seraient touchés par les inondations, indique le département royal à l’Irrigation.

 

Selon Prapas Euanontat, le secrétaire général de la Thai Rubber Association, la production de caoutchouc naturel devrait chuter d’environ 10 % cette année, à 2,7-2,8 Mt, contre 3,1 Mt en 2008. De fait, la tonne fob de RSS3, qui s’échangeait en août entre 1 650 et 2 000 dollars pour embarquement d’octobre à décembre, se négocie aujourd’hui autour de 2 600 dollars.


Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation