imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Le caoutchouc fondamentalement haussier

Le 27 janvier 2010 par Pascal Coesnon
* Mots clés :  Asie


Chute de la production et reprise de la demande poussent les cours vers leurs sommets.

 

La production mondiale de caoutchouc naturel devrait chuter de 5,1 % en 2009, par rapport aux 10,026 millions de tonnes enregistrées en 2008 par l’International Rubber Study Group (IRSG). Les principaux pays producteurs ont connu un recul de leur production à l’exception de la Chine et du Vietnam, indique l’Association des pays producteurs de caoutchouc naturel (ANRPC), qui pèse pour 94 % de l’offre mondiale. La production thaïlandaise enregistre un recul de 4 % sur la période janvier-novembre, tandis que l’offre indonésienne a subi une chute de 5,9 % entre janvier et octobre 2009, par rapport aux périodes correspondantes de 2008. Quant à la Malaisie et à l’Inde, le recul atteint respectivement 22 et 7,3 %. A l’inverse, la Chine et le Vietnam voient leurs productions grimper de 18 et de 9,7 %, principalement grâce à l’augmentation des surfaces plantées en hévéas, de respectivement 25 000 et 23 000 hectares.

 

La chute constatée de la production serait due à une baisse des rendements suite à des conditions climatiques dévaforables, note l’ANRPC, en dépit d’une augmentation des surfaces (7 millions d’hectares en 2008 à 7,13 millions l’année dernière). Le rendement moyen est ainsi passé de 1 304 kilogrammes de latex à l’hectare à 1 219 kilogrammes.

 

 

De fait, les cours du caoutchouc naturel ont atteint en janvier un plus haut de 18 mois, à près de 306 yen le kilogramme sur le Tokyo Commodity Exchange (Tocom). Sur le marché physique, la qualité RSS3 thaïlandaise s’échangeait à 3,20 dollars le kilogramme, proche de son niveau record de 3,25 dollars vieux de 56 ans. « Mettre un frein à la hausse actuelle des prix du caoutchouc naturel n’est pas à l’ordre du jour des principaux pays producteurs, indique Djoko Said Damardjati, le secrétaire général de l’ANRPC. Cela permettra d’accroître le revenu des planteurs et les recettes à l’exportation. » Toutefois, un léger repli a été enregistré ces derniers jours avec la liquidation de positions longues et la prise de bénéfices.


Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation