imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Les pluies en Argentine sauvent une partie des récoltes

Le 28 janvier 2011


L’espoir revient chez les agriculteurs argentins… Après une longue période de sécheresse due à la Nina, les pluies, pourtant peu abondantes, tombées sur la majorité des régions agricoles durant la semaine dernière, devraient favoriser la campagne de soja 2010/2011, a annoncé jeudi 27 janvier la Bourse des céréales de Buenos Aires à Reuters. Vendredi, l’agence Meteorlogix a confirmé l’information, en précisant que ces pluies seraient également favorables aux récoltes de maïs et de coton.

 

L’Argentine est le troisième exportateur mondial de soja, et le principal fournisseur d’huile et de farine de soja. Du fait de la Nina, la faiblesse des précipitations enregistrées ces derniers mois entraîne une révision de la production à 47 millions de tonnes, contre 50,5 Mt prévus début janvier par l’USDA (United States Department of Agriculture).

 

Dans les quatre provinces les plus productrices de soja, Buenos Aires, Córdoba, Santa Fe et Entre Ríos, des pluies ont permit la croissance des plantations et la semence des dernières terres. « Mais d’importantes différences subsistent dans ces régions au niveau du nombre de millimètres accumulés, à peu de kilomètres de distance », a précisé la Bourse des céréales dans son bulletin hebdomadaire d’information.

 

« Malgré l’amélioration hydrique enregistrée ces quinze derniers jours, il est important de remarquer que les parcelles semées précocement (…) présentent une productivité réduite, conséquence d’une croissance ralentie », poursuit l’établissement.

Les producteurs ont semé 99,6% des 18,5 millions d’hectares prévus pour la récolte de soja 2010/2011.

 

L’amélioration des conditions météorologiques n’est cependant pas suffisante pour la production de maïs, également revue à la baisse pour 2010/2011, avec 19.5 Mt, au lieu des 20,25 Mt prévus, selon la Bourse des Céréales argentine.

 

Léopoldine Lanfrey

 

 

Dossier
L’ordinaire volatilité des cours des matières agricoles

- Les prix agricoles rejouent le scénario de 2008

- L'américain BlackRock, l’un des leaders mondiaux de la gestion d'actifs, mise sur les entreprises de services à l'agriculture.



- Le cacao rebondit sur fond de crise ivoirienne

- Cacao : pas encore de quoi s’affoler



- Emeutes en Algérie : les prix flambent, la rue aussi

- L’Algérie plafonne les prix du sucre et de l’huile



- La volatilité au centre des préoccupations du gouvernement

- L'Algérie se presse d'acheter du blé pour éviter les émeutes



- « Le cours du coton a atteint un niveau historique »

- L'effet météo pourrait provoquer des envolées des cours du blé



- L’agriculture argentine touchée par les grèves

- Nicolas Sarkozy veut réguler les prix agricoles



- Ouattara ordonne l’arrêt des exportations de cacao ivoirien

- Les économistes minimisent le rôle des spéculateurs sur la volatilité des prix



- Les pluies en Argentine sauvent une partie des récoltes

- Le cours du sucre proche de son record



- Prix des matières premières : Bruxelles admet le rôle de la spéculation

- « Des achats de céréales au jour le jour seraient très risqués dans les circonstances actuelles »



- La production chinoise de blé menacée par le froid sec

- « C’est au niveau mondial qu’il faut gérer les stocks de matières agricoles »



- Machinisme agricole : un SIMA 2011 sur fond de croissance

- « Arrêtons de considérer les denrées alimentaires comme les autres denrées »



- Le plus industriel des agriculteurs

- Barnier veut lutter contre les abus sur les marchés agricoles




Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation