Métaux non ferreux > Métaux mineurs

Le 26 novembre 2010 à 11h 05 par Daniel Krajka

Le niobium, le meilleur allié de l’acier

Extrait :Parmi quatorze métaux, ou groupes de métaux, identifiés comme critiques par un groupe de travail qui a remis un rapport au Conseil de l’Europe, se trouve le niobium. Ce dernier conjugue une importance économique majeure et un risque fort au niveau de l’approvisionnement. Une opinion partagée par l’US National Research Council qui place le niobium parmi les cinq métaux « les plus critiques ».   Comme les désormais célèbres terres rares, le niobium est un élément de la fabrication de produits « nouvelles technologies ». Il entre dans l’élaboration d’une vaste gamme de superalliages utilisés notamment dans l’aéronautique, dans le nucléaire associé au zirconium pour leurs résistances aux flux de neutrons, sous forme de poudre pour fabriquer des micro condensateurs, dans les IRM... Mais la principale qualité du ferroniobium est sa capacité à améliorer les capacités mécaniques des aciers, souligne Marcel Genet, le directeur de Laplace Conseil. « Le niobium est le métal présentant le meilleur rapport valeur ajoutée sur prix de tous les métaux alliés à l’acier », souligne-t-il, expliquant que pour les sidérurgistes la grande question est toujours de rendre les aciers très résistants sans être cassants et donc d’allier légèreté et facilité de mise en forme. Et quelques grammes de niobium par tonne d’acier suffisent à améliorer de 40 % sa résistance, indique Taddeu Carneiro, le directeur général du groupe CBMM, le numéro un du secteur. Moins de 10 dollars de niobium peut entraîner une réduction du poids d’une automobile pouvant atteindre une centaine de kilogrammes, soit une économie d’un litre d’essence par 100 kilomètres, affirme l’entreprise. Les aciers HSLA, faiblement alliés au niobium, et, dans une moindre mesure, les aciers inoxydables...

Effectuer une autre recherche

Rechercher
Une question ? nous contacter

À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation