imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Cluff Gold pied sur le frein en Côte d’Ivoire

Le 08 mars 2011 par Pascal Coesnon
* Mots clés :  Afrique


L’instabilité politique en Terre d’Eburnie oblige le mineur à suspendre ses opérations.

 

Nouveau dégât collatéral en Côte d’Ivoire : Cluff Gold, basé à Londres, a décidé hier de suspendre ses opérations dans sa mine d’Angovia, dans la région de Bouaflé, au centre du pays. « Les opérations minières ont été suspendues temporairement suite aux difficultés d’approvisionnement en carburants, en explosifs, en ciment et en cyanure… suite à la situation politique » qui prévaut en Côte d’Ivoire, indique un communiqué de la compagnie. La mine d’Angovia restera en maintenance jusqu’au retour d’un niveau de stabilité suffisant pour reprendre les opérations. « La suspension de nos opérations est fâcheux, mais nous n’avons pas le choix, avoue Peter Spivey, le directeur exécutif de Cluff Gold. Alors que notre production d’or sera affectée jusqu’au moment de la réouverture de la mine, nous pensons que la baisse de production sera minimale et aura un effet limité sur notre cash-flow de cette année. »

 

Détenue à 90 % par Cluff Gold et à 10 % par l’Etat ivoirien, la mine d’Angovia a produit 20 074onces d’or en 2010. Cette année, le groupe prévoit d’extraire 25 000onces de métal jaune. Au 1 er janvier 2010, les réserves s’élevaient à 89 000onces , dont 56 000 onces prouvées. Le groupe opère également à Kalsaka ( 74 000onces en 2010) au Burkina Faso et possède le projet de Baomahun en Sierra Leone, avec une capacité de production estimée à 157 000 onces d’or par an.


Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation - RSS -