imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Paprec s’agrandit

Le 21 avril 2010 par Daniel Krajka
* Mots clés :  Paprec


La société de recyclage, spécialisée dans les fibres et les plastiques, monte au capital de CMP

 

Poursuivant son développement par croissance externe, le groupe Paprec vient d’acquérir une participation de 40% dans la Compagnie des Matières Premières (CMP), le groupe créé en 2008 par Dominique Maguin. Président-directeur général de Soulier, branche recyclage papiers plastiques de Veolia, de 1990 à 2007, Dominique Maguin est président du BIR et président d’honneur de Federec.

 

Actif dans le trading de papiers, de ferrailles, de métaux et de plastiques, la CMP a réalisé avec une quinzaine de salariés un chiffre d’affaires de près de 12 millions d’euros pour un volume traité de plus de 120 000 tonnes. L’entreprise est présente à travers des filiales et des bureaux en Allemagne, en Suisse et en Belgique. Ses exportations sont dirigées vers les différents pays d’Europe ainsi que vers l’Asie.

 

Le président fondateur de Paprec, Jean-Luc Petithuguenin « se félicite de ce rapprochement qui permettra à son groupe de bénéficier de l’expérience inestimable et exceptionnelle de Dominique Maguin pour son développement international et la connaissance des marchés mondiaux ». Ce dernier « voit dans Paprec un partenaire minoritaire qui vient renforcer la solidité financière de son groupe et va lui permettre un développement accéléré».

 

« Nous appuyons un partenaire prestigieux et espérons qu’il va se développer dans les secteurs du plastique, du papier et de la ferraille et des métaux », nous a précisé Jean-Luc Petithuguenin. «  Paprec vend déjà la majeure partie de sa production de matières recyclées à l’international et n’a pas l’intention de vendre ces produits via CMP », a souligne le PDG du groupe.

 

Paprec, dont le siège est situé à La Courneuve (93), emploie 2 000 salariés et devrait réaliser  en 2010 un chiffre d’affaires supérieur à 350 millions d’euros, indique le groupe dans un communiqué. Disposant de 40 implantations sur le territoire français il peut traiter plus de 2,5 millions de tonnes et produire plus de 2 millions de tonnes de matières premières recyclées.

 


Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation