imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Sévère correction pour l’acier chinois

Le 20 août 2012 par Daniel Krajka


Subissant déjà de fortes baisses de prix, les aciéristes chinois pourraient bien afficher en 2012 la première contraction de leur production depuis 33 ans.

 

Les principaux sidérurgistes chinois vont à nouveau diminuer leurs prix en septembre, la troisième baisse mensuelle consécutive. Selon une fiche d’ajustement de prix publiée mi-août, Baosteel, le plus important aciériste chinois coté, va réduire le prix de ses produits de 80 à 180 yuans, soit de 10 à 23 dollars. Globalement la baisse depuis août atteindra 12,5%. « Le marché de l’acier pourrait se stabiliser dans les prochains deux mois, mais la demande restera faible, les prix ne sont pas prêts de rebondir », a confié l’analyste d’Essence Securities Heng Kung au China Daily. D’autant qu’il n’y a guère de chance que le gouvernement central place encore de l’argent dans les grands projets de BTP au deuxième semestre.

 

Depuis avril, la baisse moyenne des prix de l’acier est de 17%. Minés par des surcapacités et une demande en recul dans le BTP, les machines et l’électroménager, les prix sont tombés à leur plus bas niveau depuis novembre 2009. Signe de la mauvaise santé du secteur, les profits des sidérurgistes au premier semestre ont plongé de 96% sur un an, a calculé la China Iron and Steel Association (Cisa). Avec des profits combinés de 303 millions de dollars, selon le Cisa, les aciéristes ont affiché un taux de profit de seulement 0,13%. En retirant les gains des activités annexes, les sidérurgistes sont même dans le rouge.

 

Pour freiner cette tendance, 58 hauts-fourneaux étaient en sommeil début août, retirant 145 000 tonnes à la production quotidienne. En juillet les aciéristes chinois ont produit quotidiennement 1,99 million de tonnes (Mt) contre 2,01 Mt le mois précédent. La faiblesse de la demande mondiale a empêché les sidérurgistes de compenser à l’exportation la baisse de la consommation sur le marché intérieur. Les ventes à l’étranger ont baissé en juillet de 23% par rapport à juin. Au deuxième semestre la production pourrait chuter de 10% par rapport au premier, met en garde Heng Kung. Elle pourrait tomber entre 1,85 et 1,90 Mt dès août, estiment les analystes Shirley Zhao et Henry Liu de Mirae Assets Securities. Selon les projections du National Bureau of Statistics, la production chinoise d’acier pourrait s’effriter de 0,7% en 2012, retombant à 678,68 Mt, affichant son premier recul en trois décennies.

 

Ce recul des volumes et surtout des prix devrait entraîner l’éclatement de la bulle du financement des grossistes actif dans les produits sidérurgiques. Les stockistes, qui paient d’avance leur matière, ne sont payés que un à deux mois plus tard. Ils sont donc obligés d’emprunter aux banques ou à des prêteurs des sommes importantes qu’il sera difficile de rembourser dans des circonstances plus difficiles comme aujourd’hui.

 


Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation