imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Lorraine: Mittal, maître du jeu à florange

Le 30 octobre 2012
* Mots clés :  Métaux ferreux

ArcelorMittal accepte le principe de la cession de ses hauts-fourneaux. Le gouvernement a obtenu une première concession, mais l'hypothèse d'une vente à la découpe du site ouvre une nouvelle période d'incertitudes pour les salariés.

C'est enfin dit : ArcelorMittal ne veut plus de ses hauts-fourneaux de Florange (Moselle). Tout au plus concède-t-il soixante jours à l'État pour leur trouver un repreneur. Cette unique concession ouvre la perspective hasardeuse d'une vente du site à la découpe. Le plan social, lui, n'attendra pas : 629 suppressions de postes seront annoncées dès le 16 octobre. En cédant précipitamment des hauts-fourneaux en piètre état, le sidérurgiste espère peut-être s'affranchir à bon compte des coûts de dépollution et dévier la colère des ouvriers exaspérés, tout en poursuivant à sa guise la gestion de ses actifs restants.   A-T-IL (ENCORE) BESOIN DU SITE ? ArcelorMittal n'a pas l'intention de rallumer les deux hauts-fourneaux du lieu-dit Pâtural, situé sur la commune de Hayange. Mais il compte bien préserver la filière froide, et tout particulièrement la division finishing (acier pour l'automobile). Le site de Florange détient des brevets et des technologies réputées. Situé au plus près du marché automobile allemand et des usines de PSA de Sochaux et de Mulhouse, il approvisionne aussi les usines du groupe de Mouzons (Ardennes) et de Dudelange (Luxembourg). La direction de Florange a investi 17 millions d'euros au cours des dix-huit derniers mois dans les lignes de galvanisation pour produire en grande largeur son nouvel acier Usibor à forte valeur ajoutée. L'industriel se dit prêt à céder la cokerie de Florange. L'installation est pour l'heure à l'arrêt, mais redémarrera dès la mise en service du haut-fourneau numéro 2 de Dunkerque (Nord), en novembre. Cette cokerie [...]


Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation