imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Agriculture au Maroc : "Nous voulons réduire le nombre d'intermédiaires", selon Soufiane Larguet

Le 27 février 2014
* Mots clés :  Pêche


En marge du salon de l'agriculture qui bat son plein à la porte de Versailles à Paris jusqu'au 2 mars, L'Usine Nouvelle a rencontré Soufiane Larguet, directeur de la stratégie et des statistiques au ministère de l'Agriculture et de la Pêche du Maroc. Il revient pour L'Usine Nouvelle sur les défis de l'agriculture traditionnelle et ceux du secteur agro-industriel de son pays.

 

L'Usine Nouvelle - Le Maroc fait la promotion de ses produits au salon de l'agriculture à Paris pour la seconde année consécutive. L'un des facteurs de succès est lié au circuit de distribution. Comment se passe l'interface avec les grossistes au Maroc ?

 
Soufiane Larguet - L'intermédiation nous pose un réel problème pour la captation de la valeur chez le fermier. Nous avons une vision assez claire sur certains marchés de gros que nous souhaitons réformer. Nous voulons limiter le nombre d'intermédiaires qui varie en fonction des filières. Celle de l'huile d'olive par exemple n'en a quasiment pas. Ce n'est pas le cas d'autres filières. L'agrégation par exemple est un outil qui nous permet de supprimer l'intermédiation. Dans ce système l'agrégateur traite directement avec la distribution ou le fermier.
 
Comment présenter l'agrégation ?
 
C'est un modèle assez innovant. Cela revient à créer des liens entre le grand et le petit agriculteur. C'est un cadre contractuel qui garantit un transfert de compétences à tous les niveaux de la grande vers la petite agriculture. Cela concerne l'assistance technique, les intrants agricoles, la valorisation des produits, le stockage, la transformation, la réalisation d'économies d'échelle…
 

Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation