imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

L’aluminium ne faiblit pas

Le 02 septembre 2011 par Daniel Krajka


Les cours de l’aluminium continuent d’être soutenus par le prix de l’énergie et la demande des pays émergents.

La cotation à trois mois de la tonne d’aluminium s’est redressée à 2 437 dollars. Le métal léger avait été pris comme les autres matières premières dans la vague de baisses généralisées, chutant de 300 dollars pour tomber sous les 2 350 dollars le 19 août. Mais, selon Sal Tharani, un analyste de Goldman Sachs, « la demande de métaux devrait rester relativement solide, tirée par les marchés émergents ». La Chine en particulier devrait lentement assouplir sa politique monétaire à mesure que les tendances inflationnistes reculent, estiment les analystes de la banque américaine.

 

Si l’aluminium ne bénéficie pas de fondamentaux aussi favorables que le cuivre – toujours soutenue par des problèmes d’offre –, son prix actuel est proche du coût de production des producteurs marginaux. Toutefois, l’analyste a revu à la baisse ses prévisions de cours pour l’aluminium. Le métal léger est en effet le métal dont l’évolution de la demande est la plus étroitement corrélée à celle du PIB global. Et Goldman Sachs table sur une croissance médiocre dans les pays développés. Sal Tharani estime cependant que les cours du métal resteront dans une fourchette étroite soutenus par les prix de l’énergie qui constituent 40% de son coût de production.

 

La baisse du cours moyen annuel des prévisions de Goldman Sachs est toutefois modérée : pour 2011, la banque table sur 2 558 dollars contre 2 602 précédemment. Pour 2012 et 2013, ses nouvelles prévisions sont de respectivement 2 602 et 2 690 dollars, elle attendait auparavant 2 822 et 2 865 dollars. Des prévisions qui ne s’éloignent guère globalement de celles des analystes des autres banques. Gayle Berry de Barclays Capital attend ainsi l’aluminium à 2 613 dollars en 2011, 2 750 dollars l’année suivante et 2 850 dollars en 2013. (Voir prévisions de Barclays sur le site).



Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation