imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

L'ICE à l'assaut du marché asiatique des dérivés

Le 19 novembre 2013 par Daniel Krajka
* Mots clés :  Commodités

Pour 150 millions de dollars, l'IntercontinentalExchange, la bourse américaine de l'énergie, va s'offrir le Singapore Mercantile Exchange et ainsi débarquer sur le marché asiatique des dérivés en pleine expansion.


Dans la rude compétition qui oppose les bourses, l'IntercontinentalExchange (ICE) basée à Atlanta vient de marquer un point important en mettant la main sur le Singapore Mercantile Exchange (SMX). Actif dans les contrats à terme sur les métaux, les devises, l'énergie et les matières premières agricoles le SMX donnera à l'ICE un point d'entrée sur le marché asiatique, le plus dynamique pour les marchés dérivés. L'opération inclut le rachat de SMX Clearing Corp (SMXCC), une filiale du singapourien en charge des compensations de ses échanges. L'acquisition a été approuvé par les conseils d'administration des deux groupes et devraient être effectives avant la fin de l'année.

"Cette acquisition complètera le réseau de bourses et d'organismes de compensation présents aux Etats-Unis, au Canada, au Brésil, au Royaume-Uni et en Europe continentale", a  expliqué ICE dans un communiqué. SMX est une petite bourse de matières premières lancée en 2010 avec un capital de 60 millions de dollars par Financial Technologies, un groupe indien basé à Mumbai, qui détient également 26% de la bourse indienne MCX (Multi Commodity Exchange), la troisième bourse de commodités du monde. SMX gardera ses licences en tant que bourses et de chambre de compensation ouvrant à l'ICE les marchés asiatiques. 
 
"L'acquisition de SMX représente un pas important dans la trajectoire de croissance d'ICE et nous avons l'intention d'élargir notre base d'utilisateurs et de marchés en Asie en établissant une présence locale dans les échanges et la compensation", a souligné le responsable de la stratégie du groupe d'Atlanta, David Goone. A terme, SMX et SMXCC utiliseront les technologies d'ICE pour procéder à leurs opérations. 
 
Ce rachat donne à ICE un coup d'avance par rapport à ses concurrents CME Group et Deutsche Börse – qui compte créer sa propre chambre de compensation à Singapour – dans l'accès aux marchés asiatiques. ICE avait déjà finalisé la semaine dernière le rachat de NYSE Euronext pour 10,9 milliards de dollars en numéraire et en actions. SMX restera basé à Singapour et demeurera une entité séparé avec un conseil d'administration indépendant.
 

Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation