imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Le boom de la pêche d'élevage

Le 02 mars 2009 par Rédaction L'Usine Nouvelle
* Mots clés :  Pêche

L'aquaculture serait en passe de supplanter la pêche de capture comme source d'approvisionnement.





Les pêches de capture et l'aquaculture ont produit en 2006 quelque 110,4 millions de tonnes (Mt) de poissons destinés à l'alimentation sur un total de 143,6 Mt, révèle le dernier rapport de la Food and Agriculture Organization sur la Situation mondiale des pêches et de l'aquaculture. La Chine reste de loin le plus gros producteur avec une production halieutique déclarée de 51,5 Mt en 2006 (17,1 Mt de tonnes provenant des pêches de capture et 34,4 Mt de l'aquaculture). Surtout, relève Ichiro Nomura, le sous-directeur général du département des pêches et de l'aquaculture de la FAO, la pêche d'élevage est en passe de produire pour la première fois la moitié du poisson consommé dans le monde. Les données provisoires de la FAO pour 2007 indiquent que la production mondiale des pêches, à l'exclusion de la Chine, est de 96 Mt, soit une hausse de près de 3 % pour la production de capture et de 7 % pour la production aquacole par rapport à 2006.

La production mondiale des pêches de capture a atteint près de 92 Mt en 2006, pour une valeur marchande de 91,2 milliards de dollars, dont 82 Mt provenant des eaux marines et un niveau record de 10 Mt des eaux intérieures. Les pays d'Asie représentaient 52 % de la production mondiale des pêches de capture.

De son côté, l'aquaculture a poursuivi son essor à un rythme plus rapide que celui de tous les autres secteurs de production alimentaire d'origine animale. Elle devrait dépasser les pêches de capture comme source d'approvisionnement destinée à l'alimentation. La production, qui représentait moins de 1 Mt par an au début des années 1950, se situerait à 51,7 Mt en 2006, pour une valeur de 78,8 milliards de dollars, soit une croissance annuelle de près de 7 %. L'aquaculture mondiale est largement dominée par la région Asie-Pacifique, qui représente 89 % de la production en volume et 77 % en valeur. Cette domination est due essentiellement à l'énorme production de la Chine, qui représente 67 % du volume et 49 % de la valeur de la production mondiale.

En 2006, environ 43,5 millions de personnes se livraient directement à la production primaire de poisson et 4 millions s'y livraient de manière occasionnelle (dont 2,5 millions en Inde). Au cours des trois dernières décennies, l'emploi dans le secteur primaire des pêches et de l'aquaculture a connu une croissance plus rapide que celles de la population mondiale et de l'emploi dans l'agriculture traditionnelle. Quatre-vingt-six pour cent des pêcheurs et des aquaculteurs dans le monde vivent en Asie, principalement en Chine (8,1 millions de pêcheurs et 4,5 millions d'aquaculteurs). La plupart des pêcheurs et des aquaculteurs sont des artisans.

Aujourd'hui, les programmes engagés par la Chine et d'autres pays pour réduire la taille de leur flotte de pêche et remédier aux problèmes de surpêche ont entraîné une réduction du nombre de pêcheurs. En 2006, le nombre de personnes se livrant à la pêche de capture s'élevait à 43,5 millions et à 8,66 millions d'aquaculteurs, dont 94 % en Asie. En ajoutant le secteur secondaire (y compris la transformation, la commercialisation et les industries de services), 170 millions de personnes sont employées dans l'ensemble de la filière. Avec les personnes à charge, 520 millions de personnes seraient tributaires de ce secteur, soit près de 8 % de la population mondiale.

Pascal Coesnon

Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation