imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Les investissements miniers décélèrent

Le 01 mars 2013 par Daniel Krajka
* Mots clés :  Mines


Après avoir dépassé les 100 milliards de dollars par an, les investissements dans les mines australiennes se réduisent rapidement.

 

La publication des programmes des dépenses d’investissement en Australie pour le 4e trimestre 2012, a confirmé la tendance globale à la réduction des investissements dans le secteur minier. En analysant ce rapport, Brian Redican, un analyste de Macquarie Capital, a calculé que les investissements dans les mines australiennes allaient baisser de 6,75% lors des six prochains mois. Le haut de cycle de l’investissement a donc été touché au cours du deuxième semestre 2012. 
 
L’étude montre que les investissements dans les mines australiennes pour l’année fiscale 2012-2013 atteindront environ 95 milliards de dollars australiens*. Il y a 3 mois, l’estimation était de 100 milliards et il y a 6 mois de 120 milliards de dollars ! Les compagnies minières ayant déjà dépensé 49 milliards au deuxième semestre 2012, la baisse devra se poursuivre au premier semestre 2013. 
 
Si la solidité actuelle du dollar australien vis-à-vis du dollar américain contribue certainement à la baisse des investissements, le recul est également constatable dans les autres grandes zones minières, à l’exception notable de la Chine, pointe Jim Lennon. Les économies annoncées par les grandes compagnies minières se font déjà sentir. 
 
Le taux de réalisation des projets d’investissement a varié depuis 25 ans entre 0,85 (15% de moins que prévu) et 1,95 (95% de plus que prévu), rappelle Lennon. Vu que l’ensemble des grandes compagnies minières s’est engagé à ne pas valider de nouveaux projets cette année les investissements ne devraient pas dépasser ce qui a été annoncé. Et ceci, même si les prix des métaux se maintiennent à un niveau relativement élevé. 
 
En conséquence, Brian Redican table sur une nouvelle chute des investissements à 90 milliards en 2013-2014. La réduction depuis l’investissement annualisé de 100 milliards au deuxième trimestre 2012 serait donc de 10%, une baisse considérable. Alors que les attentes de bénéfices continuent de s’infléchir et que les investisseurs sont toujours plus méfiants sur les projets à plus long terme, ces réductions pourraient se poursuivre. La stabilité des prix des métaux de base et le spectaculaire rebond de celui du minerai de fer rendent cependant moins probables des baisses agressives des investissements, concède l’analyste. 
 
Mais, le charbon thermique et l’or pourraient encore subir des réductions des programmes d’investissement. 
Concurrencé par le gaz naturel et les gaz de schiste aux Etats-Unis, le charbon-vapeur va subir les conséquences de la volonté des dirigeants chinois de réduire la pollution. Les producteurs se préparent déjà à réduire leurs exigences lors des négociations avec leurs clients japonais. Des réductions d’investissement devraient suivre, met en garde Lennon. Dans le secteur aurifère, les baisses d’investissement seront modestes en 2013, mais une baisse des cours du métal jaune pourrait bien accélérer la tendance. 
 
Globalement, conclut Jim Lennon, le montant global des investissements demeure malgré tout à un niveau élevé. Deux facteurs structurels vont sur le long terme les soutenir. L’élargissement des sites miniers déjà en activité va obliger les entreprises minières à extraire du minerai de moins bonne qualité. La croissance de la  demande va également se poursuivre. Historiquement, rappelle l’analyste, les coûts – tant pour les nouveaux projets que pour l’agrandissement des projets existants – n’ont jamais pu baisser durablement quand la demande absolu se maintenait au-dessus de la tendance à long terme. « A moyen terme donc, les perspectives des dépenses d’investissement restent positive », affirme Lennon. 
 
 
* Toutes les valeurs sont en dollars australiens. 1,02 dollar australien = 1,0202 dollar américain 
 


Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation