imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Le groupe indien Adani lance un projet charbonnier géant en Australie

Le 12 mai 2014 par Daniel Krajka
* Mots clés :  Charbon


Malgré des craintes environnementales, le groupe indien Adani a obtenu un premier accord du Queensland pour développer un complexe charbonnier dans lequel il compte investir 15,5 milliards de dollars.


La compagnie indienne Adani Group a réussi une avancée significative dans son projet charbonnier de Carmichael, dans l'Etat australien du Queensland. Le Coordinateur-général de l'Etat, Barry Boroe, a toutefois mis 190 conditions à son approbation dans un rapport de 600 pages. Ce sont les autorités fédérales de l'environnement qui vont désormais étudier un projet qui devra encore recevoir le feu vert de diverses autorités locales et fédérales. La construction de la mine et des infrastructures ferroviaires afférentes devront être compatibles avec une stratégie de compensation en termes de biodiversité. Avec 11 milliards de tonnes, la mine détient le plus important gisement mondial de charbon thermique. 
 
Le groupe table sur l'obtention du permis d'exploitation de la mine pour le troisième trimestre 2015 qui permettrait de démarrer les exportations vers l'Inde en 2016-2017, a précisé Adani Group dans un communiqué. La mine, située dans le bassin de North Galilee, au centre du Queensland, sera relié aux ports charbonniers d'Abbott Point et d'Hay Point par une ligne ferroviaire privée de 189 km. Pour réaliser ce projet, Adani Mining, la filiale australienne du groupe, avait reçu de sa maison-mère 9,25 milliards de dollars en 2010. La mine de Carmichael devrait afficher une production annuelle de 60 millions de tonnes, et emploiera des milliers de salariés, a souligné Gautam Adani, le milliardaire qui dirige le groupe éponyme. Pas moins de 2 500 travailleurs devraient participer à la construction d'un projet qui emploiera 3 900 salariés lorsqu'il sera lancé, estime Jeff Seeney, le gouverneur de l'Etat. Le projet rapportera 2,8 milliards de dollars par an au Queensland. 
 
Le projet est mis en cause par les environnementalistes, inquiets pour la Grande Barrière, le plus grand ensemble corallien du monde. Le fabricant de glace Ben & Jerry a en particulier lancé une campagne en Australie contre ce projet. Ce projet ne sera pas rentable, affirme également Daniel Morgan, un analyste d'UBS. Un prix de la tonne de charbon thermique de 110 dollars pourrait justifier les projets charbonniers dans la région, estime l'analyste. Mais le prix actuel n’atteint que 72 dollars. Un récent rapport de l'Institute for Energy Economics and Financial Alalysis a conclu que l'utilisation de charbon thermique importé par les centrales thermiques indiennes était trop couteuse. Ce charbon est compétitif, affirme Adani group, soulignant sa qualité et l'efficience de la réalisation du projet.
 

Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation