imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Aramco abandonne le WTI

Le 29 octobre 2009 par Daniel Krajka


Aramco

Le premier producteur mondial de pétrole a décidé de ne plus utiliser le pétrole texan comme indice de référence.

Coup dur pour le Nymex où le contrat sur le West Texas Intermediate est le plus important  traité à la bourse newyorkaise, la compagnie pétrolière de l’Etat Saoudien, Aramco, a décidé d’abandonner le WTI comme indice de référence. Le Saoudien construisait ses prix en utilisant le WTI depuis 1994. Pour ses prix de janvier Aramco utilisera l’indice Argus Sour Crude, nouvellement publié par Argus Media, vient d’annoncer ce dernier qui est basé à Londres.

 

Ce changement était en discussion depuis 2007 entre les saoudiens et leurs clients a précisé Edward Morse, responsable de la recherche économique de LCM Commodities. Depuis avril 2007 en effet, le niveau de prix du contrat WTI s’était déconnecté des autres prix de référence du baril de brut. Lorsque les réservoirs de Cushing, dans l’Oklahoma – où se déverse le pétrole des Etats-Unis avant de transiter via les pipelines vers les raffineries – sont pleins, le mécanisme d’ajustement fait baisser le cours du WTI. Traditionnellement négocié un ou deux dollars au-dessus du brent, le baril de WTI était ainsi tombé en janvier dernier à un niveau inférieur de 12 dollars à celui du brut de la Mer du Nord. Une situation jugée intolérable tant par le géant saoudien que par ses clients dont ExxonMobil, Marathon ou Valero.

 

Lancé en mai dernier, le nouvel indice, est basé sur les marchés physiques de différents bruts extraits du Golfe du Mexique, dont Mars, Poseidon et Southern Green Grand Canyon. Avantage pour Aramco, les pétroles référencées sont plus lourds et plus soufrés que le WTI, et donc plus proches des qualités vendues par le Saoudien. Celui-ci utilise différents indices de base, en fonction de ses marchés. En Europe il utilise le brent, et Dubai ou Oman sur les marchés asiatiques.

 

Bob Levin, le responsable de la recherche marketing de CME, le groupe qui contrôle le Nymex a déclaré qu’un nouveau contrat à terme basé sur l’indice argus pouvait être introduit.


Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation