imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Un bateau pour exploiter les minerais sous-marins

Le 14 avril 2011 par Daniel Krajka
* Mots clés :  Mines


Nautilus Minerals s’allie avec une compagnie maritime pour construire un navire nécessaire à l’exploitation minière de fonds sous-marins.

Nautilus Minerals, la première entreprise à s’être lancée dans l’exploration minière commerciale des fonds marins vient d’annoncer la formation d’un partenariat stratégique avec la compagnie maritime allemande Harren & Partner. Nommé Vessel JV, le nouveau joint-venture détiendra et utilisera un navire de support et de production comme base opérationnelle pour extraire du minerai de cuivre et d’or de son gisement Solwara 1, situé dans la mer de Bismarck, au large de laPapouasie Nouvelle-Guinée.

 

Le navire servira de plate-forme flottante pour diriger à distance les opérations des engins d’extraction sur le fonds marin à environ 1 600 mètres de profondeur. Les engins tailleront et ramasseront le minerai qui sera pompé sous forme de boue (slurry) jusqu’au bateau. Il passera dans un centre d’assèchement avant d’être transféré sur des barges qui le transporteront vers les unités de traitement.

 

 

Selon les termes de l’accord, précise un communiqué, Harren dessinera et construira le bateau pour un coût estimé de 167 millions de dollars. Il devrait être livré pour le premier semestre 2013. Le navire sera vendu à Vessel JV dont les actions seront détenues à hauteur de 50,01% par Harren, Nautilus en contrôlant les 49,99% restantes à travers un holding dont 5% appartient à Petromin, une société nationalisée de Papouasie Nouvelle-Guinée.

 

Outre une importante contribution financière de 120 millions de dollars, Harren, qui possède une flotte de 56 bateaux, amènera son expertise au projet, souligne le directeur général de Nautilus, Stephen Rogers. Avec une longueur de 208 m, une largeur de 40 m et un tonnage de 18 800 tonnes le navire disposera d’une vitesse maximum de 17 nœuds. Il accueillera 160 personnes dont 30 marins. L’équipement minier nécessaire, dessiné par le britannique Soil Machine Dynamics, sera construit également pour le premier semestre 2013. Le capital total investi dans le projet Solwara 1 est désormais estimé à 407 millions de dollars.

 

 


Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation