imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

La production mondiale d'acier toujours plus élevée

Le 23 juillet 2014 par Daniel Krajka
* Mots clés :  Métaux ferreux


Malgré la faiblesse de la sidérurgie d'Amérique du Sud, la production mondiale d'acier, toujours tirée par la Chine, continue de s'apprécier. A un rythme modéré.


La production mondiale d'acier s'est établie à 137,12 millions de tonnes (Mt) en juin 2014, indiquent les dernières statistiques publiées par Worldsteel. Pour l'ensemble du premier semestre, la production marque un nouveau record à 821,35 Mt, en hausse de 2,5%. La sidérurgie chinoise en reste la locomotive, même si sa progression n’est plus à deux chiffres, avec +4,5% en juin à 69,29 Mt et +3% à 411,9 Mt pour le premier semestre de l'année. 
 
La production annualisée de juin égale, à 1 668 millions de tonnes (Mt), le record établi en mars dernier, grâce à la sidérurgie chinoise qui affiche, avec 2,3 %, son taux de progression sur un an le plus élevé depuis décembre 2013, a calculé l'analyste de Macquarie Matthew Turner. Depuis le début de l'année, la production mondiale s'est appréciée de 2,3%. Toutefois, la demande chinoise est pratiquement étale, ce qui peut être constaté dans la hausse sensible de ses exportations. A l’inverse, les demandes apparentes au premier semestre de l'Europe, du Japon et des Etats-Unis ont bondi de respectivement 7,2%, 12% et 10,5%. 
 
En juin, les sidérurgies d'Amérique du Nord et du Sud ont fortement divergé, la première progressant de 3,6% à 9,85 Mt alors que la seconde dévissait de 6,6% à 3,59 Mt. Sur le premier semestre, la production d'Amérique du Nord s'est appréciée de 1,7% à 59,7 Mt ; celle d'Amérique du Sud a reculé de 2,6% à 22,16 Mt. Tirée par la Chine, la production asiatique s'est appréciée de 3,9% en juin à 93,03 Mt et de 2,9% à 555,5 Mt au premier semestre. La production coréenne a poursuivi son rebond à 36,08 Mt au premier semestre, 9,1% de plus que l'année précédente. 
 
Les pays de la CEI ont enregistré une hausse de 1,8% de leur production d'acier en juin à 9,11 Mt, mais une baisse de 1% pour l'ensemble du semestre, à 53,9 Mt. La production russe s'est appréciée de 3,9% à 5,89 Mt en juin et de 0,7% pour le semestre à 34,57 Mt. Malgré les troubles qui agitent la partie russophone du pays, où est concentrée son industrie lourde, la production d'acier de l'Ukraine semble stabilisée. Sur un an, elle recule de 6% en juin à 2,56 Mt et de 6,9% pour le semestre, à 15,47 Mt. 
 
La sidérurgie de l'Union européenne est globalement stable à 14,2 Mt en juin, en hausse de 0,7%. Pour l'ensemble du semestre, l'augmentation est de 3,9% à 87,36 Mt. La sidérurgie allemande, qui avait bondi de 4,2% au premier semestre à 22,48 Mt, n'a progressé en juin que de 0,6% à 3,56 Mt. En France, la croissance de la production d'acier a ralenti également, de 3,5% au premier semestre à 8,31 Mt et de 0,6% à 1,4 Mt en juin. La production italienne, qui affiche une hausse de 3% au premier semestre à 13,06 Mt, recule en juin de 3% à 2,11 Mt. 
 
Le taux global d'utilisation des capacités sidérurgiques a légèrement reflué en juin à 78,3%, contre 78,5% en mai. Un taux proche des 80% qui indique une situation positive pour la rentabilité du secteur, note Carsten  Riek, un analyste d'UBS. Ce taux devrait refluer comme il le fait traditionnellement en juillet et en août, rappelle la banque suisse. La baisse des prix moyens de l'acier de pratiquement 40 dollars en Europe depuis avril va peser sur les marges des sidérurgistes, souligne Carsten Riek. 
 

Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation