imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

ArcelorMittal va mettre trois haut-fourneaux européens au repos

Le 04 juin 2010 par Daniel Krajka
* Mots clés :  Métaux ferreux


Pour répondre à une baisse saisonnière de la demande d’acier le sidérurgiste envisage des mises en sommeil de capacités.

Un porte-parole du numéro un mondial de la sidérurgie avait expliqué au Metal Bulletin que pour répondre aux fluctuations saisonnières de la demande d’acier, il envisageait de mettre en sommeil certaines capacités de production en Europe.

 

Dans un communiqué le sidérurgiste précise sa stratégie. « ArcelorMittal a pour politique de s’adapter à la demande des ses clients. Et ainsi, en Europe le troisième trimestre est caractérisé par une demande plus basse liée aux fermetures estivales. ArcelorMittal « est techniquement en position de réduire sa production en stoppant jusqu'à trois hauts-fourneaux au troisième trimestre.  »

 

Comme ses concurrents en Europe et dans les autres zones géographiques, le numéro un de l’acier avait progressivement rallumé ses haut-fourneaux pour répondre au rebond de la demande. Tombé au plus fort de la crise à 50%, le taux d’utilisation de ses capacités de production en Europe était remonté à 70% fin 2009 et devrait atteindre les 80% au deuxième trimestre.

 

En ajustant le plus finement possible sa production à la demande, ArcelorMittal va surtout éviter la constitution de stocks qui pèseraient sur les prix de l’acier. Depuis le début de l’année les prix de l’acier ont rebondi d’environ 50% (voir tableau F1900) mais cette hausse s’est interrompue depuis trois semaines. Une conjoncture qui pourrait bien fragiliser la volonté annoncée du sidérurgiste d’imposer une nouvelle augmentation de prix au troisième trimestre afin de répercuter les nouvelles hausses des prix du minerai de fer et du charbon à coke. Les fermetures de trois haut-fourneaux – dont la localisation n’a pas été précisée – renforceraient la main des producteurs d’acier pour faire accepter les nouvelles hausses de prix.


Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation - RSS -