imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

ArcelorMittal consolide sa tête de pont en Chine

Le 06 juin 2012 par Daniel Krajka
* Mots clés :  Métaux ferreux


Le numéro un mondial de la sidérurgie monte en puissance dans sa coentreprise avec l’aciériste chinois Valin afin dese placer sur un marché automobile en expansion rapide. 

 

Le géant de l’acier ArcelorMittal et le groupe chinois Valin viennent d’annoncer que le premier va porter de 33% à 49% sa participation dans le joint-venture VAMA (Valin ArcelorMittal Automotive). Spécialisé dans la production d’aciers plats pour l’industrie automobile, VAMA « vise à se positionner comme un fournisseur de premier plan d’aciers à haute résistance et de produits à valeur ajoutée », explique le sidérurgiste dans un communiqué. Le rapprochement entre les deux groupes date de 2007 et en 2008 l’accord de joint-venture avait été signé. Ils avaient alors décidé la construction d’un site de 1,8 million de tonnes (Mt) de capacité, dont 1,2 Mt de tôles fines destinées à l’industrie automobile.

Les deux groupes vont augmenter de 25% la capacité projetée de leur entité commune pour la porter de 1,2 à 1,5 Mt. Pour réaliser cet objectif, les investissements en capital seront augmentés de 15% à 5,2 milliards de Yuans, soit 824 millions de dollars. VAMA a déjà signé des contrats d’achat d’un montant total de 1,8 milliard de yuans (285 millions de dollars) portant sur des équipements incluant les installations de laminage à froid, les lignes de recuit continu et la galvanisation. La nouvelle usine devrait entrer dans sa phase opérationnelle au premier semestre de 2014, précise le communiqué.

ArcelorMittal pourrait également réajuster sa participation dans Hunan Valin Steel. Les deux sociétés ont finalisé un accord de swap sur actions reposant sur un mécanisme d’options de vente, qui permet au groupe luxembourgeois de lever les options de vente accordées par le groupe Valin dans les deux années à venir. Aux termes de cet accord, il pourrait vendre à Valin jusqu’à 19,9% des capitaux propres (600 millions d’actions) détenus par ArcelorMittal dans Hunan Valin Steel. ArcelorMittal conserverait alors une part de 10,07% de sa participation dans Valin Steel, « qui prendrait la forme d’une coopération stratégique à long terme », précise le communiqué.

Sudhir Maheshwari, le membre de la direction générale du sidérurgiste, responsable de la Chine, a déclaré : « Nous avons convenu avec le groupe Valin de rajuster nos participations dans Valin Steel pour nous concentrer sur le marché de l’acier automobile en croissance rapide de la Chine. Il s’agit d’une évolution naturelle étant donné qu’ArcelorMittal jouit déjà d’une position de leader sur les marchés automobiles d’Europe et d’Amérique du Nord. VAMA s’appuiera sur notre technologie de pointe qui a fait ses preuves sur le marché. Nous estimons que c’est une bonne opportunité pour créer de la valeur pour nos actionnaires et, de façon plus générale, pour renforcer à la fois notre participation en Chine et sur le marché automobile. »

La confirmation de ce joint-venture est une étape importante pour ArcelorMittal, pratiquement absent, comme ses concurrents d’ailleurs, du plus grand marché de l’acier du monde, celui qui offre les perspectives les plus alléchantes. La production annuelle de la Chine devrait bientôt atteindre 17 millions d’automobiles, de quoi attiser l’intérêt des grands sidérurgistes.


Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation - RSS -