imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Les cours pétroliers chutent, plombés par la hausse du dollar

Le 04 mai 2010
* Mots clés :  Exclusif, Dépêches Reuters


EXCLUSIF  DéPêCHES REUTERS  NEW YORK (Reuters) - Le baril de pétrole a chuté de 4,0% mardi, sur le marché new-yorkais, en réaction à la hausse du dollar et aux anticipations d'une augmentation des réserves de brut aux Etats-Unis.

Le contrat juin sur le brut léger américain a fini sur un recul de 3,45 dollars, soit 4,0%, à 82,74 dollars le baril. Il s'agit de sa plus forte baisse en pourcentage sur une séance depuis le 4 février où le baril avait perdu 4,99 dollars.

 

Lundi, le brut avait touché un plus haut de 19 mois à 87,15 dollars, son niveau le plus élevé depuis le 9 octobre 2008.

 

Au même moment, le Brent cédait 3,34 dollars (3,76%) à 85,60 dollars.

 

"Le marché anticipe l'annonce de stocks de brut beaucoup plus élevés et la vigueur du dollar n'aide pas", explique Carsten Fritsch, analyste matières premières à Commerzbank.

 

L'Agence d'information sur l'énergie doit publier les statistiques officielles sur la variation des stocks pétroliers la semaine dernière mercredi dans l'après-midi.

 

Les cours ont également été pénalisés par la révision à la baisse des estimations concernant les perturbations entraînées par la marée noire dans le Golfe du Mexique.

 

"Le baril a plongé ce matin en réaction à la révision à la baisse des projections concernant les perturbations sur les opérations de production de pétrole dans la région en raison de la marée noire dans le Golfe du Mexique", commente Lawrence Eagles de J.P. Morgan.

 

La compagnie pétrolière britannique BP a poursuivi ses efforts mardi pour tenter de colmater la fuite sous-marine à l'origine de la gigantesque marée noire qui s'est formée dans le golfe du Mexique et menace les côtes de quatre Etats américains.

 

Gwénaelle Barzic pour le service français


Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation