imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Sécheresse : l’USDA corrige ses prévisions à la baisse

Le 12 juillet 2012 par Fabien Daireaux


 

L'USDA corrige de 46 millions de tonnes ses prévisions pour la production américaine de maïs de 2012/13. Après trois semaines de hausse brutale, le cours du maïs marque pourtant le pas.  

 

Alors que l’US Department of Agriculture (USDA) prévoyait une récolte américaine de maïs record pour la saison prochaine, la sécheresse l’a obligé à revoir drastiquement ses prévisions à la baisse dans son rapport de juillet, rendu public hier.

Depuis début juin le Midwest a connu les pires conditions météo depuis la sécheresse de 1988. Une correction était donc attendue même si la rapidité et le niveau de cette correction peut surprendre. L’USDA n’a pas hésité à baisser drastiquement le rendement attendu de 166 à 146 boisseaux par acre. Sudakshina Unnikrishnan, analyste chez Barclays, explique : "même si elle est en ligne avec le marché (...) la prévision de l'USDA de juillet n'est pas basé sur une enquête de terrain (ndlr: contrairement à celle d'août), elle pourrait donc être suivi d'une nouvelle dégradation plus modeste des rendements en août". Pour Barclays, le rendement pourrait descendre jusqu'à 140 boisseaux par acre, au plus bas depuis 2003. 

 

Selon l'USDA, la production américaine devrait atteindre 329 millions de tonnes (Mt) en 2012/13 contre 376 prévus initialement en juin. C’est 46 Mt de maïs en moins soit l’équivalent de la production de l’Argentine et de l’Ukraine réunies, respectivement quatrième et cinquième producteur mondiaux. Malgré cette forte correction à la baisse, avec 329 Mt la production américaine reste une des plus importantes en volume du fait des niveaux de surfaces record.

Le rapport de l’USDA prévoit que la baisse de l’offre et la montée des prix pèsera sur le niveau de la demande. La consommation américaine de maïs devrait ainsi baisser de 15,2 Mt dans l’alimentation animale, de 2,5 Mt dans l’industrie de l’éthanol. Les exportations américaines devraient par ailleurs être réduites de 7,5 Mt. Au niveau mondial, les exportations américaines représentent 50% des exportations mondiales.

L’USDA prévoit des exportations mondiales à 98,3 Mt contre 105,3 Mt prévus en juin. Parallèlement, du fait de la crise économique et de la montée des prix, les importations devraient également être en baisse :  95,7 contre 100,3 prévus en juin. Le niveau des stocks mondiaux en fin de campagne serait de 134 Mt, en baisse de 21,6 Mt par rapport aux prévisions de juin.

Après trois semaines de flambée qui ont vu certains contrats de maïs prendre 40% depuis la mi-juin, les cours se sont inscrits en baisse mercredi. Les investisseurs avaient anticipé la correction des prévisions de l’USDA et s’interrogent encore sur le niveau et sur les conséquences de la baisse de la production américaine. Enfin, si les prix continuent à monter cela pourrait par exemple inciter les agriculteurs de l’hémisphère Sud à planter davantage ce qui améliorerait le bilan mondial.


Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation