imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

La consommation de viande, de poisson et de fruits et légumes a pâti de la crise

Le 23 septembre 2014 par Franck Stassi
* Mots clés :  Produits agricoles


La consommation de ces produits s’est érodée entre 2008 et 2013 dans un contexte de hausse généralisée des prix, qui a davantage profité au pain et aux céréales.

 

La baisse de la consommation de viande, de poisson et de fruits et légumes s’est accélérée avec la crise, explique France AgriMer, l’établissement national des produits de l’agriculture et de la mer, dans une étude consacrée aux habitudes de consommation des Français au cours des périodes 2000-2007 et 2008-2013. Depuis 2008, les dépenses alimentaires représentent une part croissante dans la consommation des ménages, après avoir enregistré une baisse constante entre 1960 et 2007.

 
Le fort renchérissement de ces denrées a notamment nui à leur consommation. "La déconsommation de viande s’accélère avec la crise", indique ainsi France AgriMer. La consommation individuelle de viande, en volume, a perdu 0,5 % entre 2000 et 2007. Cette baisse s’est aggravée sur la période 2008-2013 (-0,7 %). Le prix moyen de la viande a quant à lui progressé de 2,3 % par an entre 2008 et 2013, après avoir gagné chaque année en moyenne 2,5 % entre 2000 et 2007.
 
Les poissons et les fruits de mer font également les frais de la crise. Après une baisse annuelle moyenne de 0,2 % en volume entre 2000 et 2007, leur consommation a chuté de 0,8 % en moyenne entre 2008 et 2013. Le prix de ces produits s’est apprécié de 1,8 % par an sur cette dernière période, contre 2,2 % en 2000-2007.
 
La crise a, enfin, mis un coup d’arrêt à la progression de la consommation de légumes, stable depuis 2008 après avoir gagné 0,4 % par an en volume entre 2000 et 2007. La consommation de fruits a quant à elle perdu 0,2 % par an entre 2008 et 2013, après avoir gagné en moyenne 0,7 % par an au cours des sept années précédentes.
 
La consommation de pains et de céréales a explosé durant la crise
 
A contrario, la consommation individuelle de pains et de céréales a gagné en moyenne 1,5 % par an sur la période 2008-2013. Il s’agit de la plus forte progression parmi les différents produits recensés par l’Insee, à l’origine des données. Sa progression annuelle moyenne était limitée à 0,1 % en volume entre 2000 et 2007. Cette "explosion" de la consommation s’est elle aussi déroulée dans un contexte de hausse des prix (1,8 % par an entre 2008 et 2013, contre 1,9 % par an sur la période 2000-2007).
 
La consommation de sucre, de confiture, de miel et de chocolat est également restée orientée à la hausse durant la crise (+ 0,8 % par an en volume entre 2000 et 2007 ; + 1,3 % en volume entre 2008 et 2013).

Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation - RSS -