imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Comment la Chine s'approvisionne en produits agricoles

Le 25 février 2015 par Franck Stassi
Repas chinois
Repas chinois
Flickr/Lorliw

Les Etats-Unis constituent le premier fournisseur de la Chine en produits agricoles. Les oléagineux, les graisses et le coton aiguisent l’appétit du pays.

 

Les importations chinoises de produits agricoles devraient poursuivre leur hausse d’ici à 2023, indique le département américain de l’Agriculture (USDA). Le pays, qui libéralise par touches son économie et dont la classe moyenne s’accroît, devrait demeurer le premier acheteur mondial de coton – même s’il a récemment infléchi sa politique d’importations massives – et de viande, la demande en porc étant amenée à s’accroître. Certaines variétés de blé seraient également concernées, au même titre que le soja, composante forte de l’alimentation animale. En moyenne, en 2012 et en 2013, les achats de produits agricoles ont été dominés par le soja et les oléagineux (39,6 milliards de dollars), le coton et les graisses et huiles, comme en témoigne le graphique ci-dessous.

 

 

Ces prévisions s’inscrivent dans la droite ligne de la politique d’achats menée ces dernières années. Les Etats-Unis constituent le premier fournisseur de la Chine en produits agricoles, avec 24% de ce marché, pour un montant moyen de 109 milliards de dollars en 2012 et en 2013. Les achats effectués auprès des Etats-Unis se rapprochent de ceux réalisés à l’échelle mondiale : le soja et les oléagineux ont pesé pour 40,6 milliards (soit 36% des importations effectuées dans cette catégorie). Les États-Unis ont également représenté 42% des importations chinoises de céréales, 30 % des achats de coton, et 25% des importations de viande.

 

 

Les autorités chinoises accordent une importance particulière à l’autosuffisance en céréales. Exportateur net de céréales, le pays importe notamment du sorgho ou de l’orge (de 1 à 2,5 millions de tonnes par an entre 2000 et 2013), une matière première essentiellement utilisée dans la fabrication de la bière. Les approvisionnements émanent principalement d’Australie et du Canada. L’essor de la consommation de bière illustre par ailleurs la montée en gamme attendue des importations chinoises de produits d’origine agricole ces prochaines années. Bien que les achats de produits en vrac caractérisent la majeure partie des achats, le vin, le fromage, les biscuits, ou le café et le thé figurent parmi les biens dont les livraisons sont attendues en hausse dans le pays.

 

 

Dans ce contexte, « les officiels reconnaissent désormais la nécessité des importations agricoles pour leur pays et mettent l'accent sur la connaissance du secteur agricole et l'investissement dans la diplomatie », explique l’USDA.


Une question ? nous contacter


À la une
  • A suivre dans l'actualité

    • Métaux non ferreux (1357)
    • Matières premières industrielles (815)
    • Produits agricoles (719)
    • Energie (649)

© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation - RSS -