imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

La production globale d’acier poursuit son redressement

Le 22 mars 2010 par Daniel Krajka
* Mots clés :  Métaux ferreux
plateforme Gwangyang
plateforme Gwangyang

Si la Chine est, de loin, le numéro un de la sidérurgie, ce sont le Japon et les Etats-Unis qui affichent les rebonds les plus spectaculaires.

La production mondiale d’acier s’est établie à 107,54 millions de tonnes en février 2010, indiquent les dernières statistiques publiées par la WorldSteel Association. Sur un an la production enregistre une hausse globale de 24,2%. Le recul de la production de février par rapport au mois précédent correspond à une diminution du nombre de jours productifs, comme le souligne la sensible augmentation du taux d’utilisation des capacités, 79,8% – contre 76,4% en janvier – un niveau qu’il n’avait plus côtoyé depuis septembre 2008. Un calcul montre que la production quotidienne atteignait en février 3,84 Mt, soit une progression de 5% par rapport à janvier.

 

 

Si la sidérurgie chinoise poursuit sa progression, +22,5% pour 50,36 Mt, le Japon et les Etats-Unis enregistrent des bonds de plus de 50%. En Asie, si la production de l’Inde ne reprend que 5,3% à 4,9 Mt, celles de la Corée (3,94 Mt) et du Japon (8,44 Mt) s’apprécient de respectivement 25 et 54%. Avec 69,18 Mt, la sidérurgie asiatique, qui selon Colin Hamilton, un analyste de Macquarie, tourne à 95% de ses capacités, représente plus de 64% de la production mondiale d’acier.

 

Autre sidérurgie à retrouver son rang, le troisième, la production des Etats-Unis a rebondi sur un an de 51,3% à 5,98 Mt. Par contre les aciéristes de la CEI n’affichent ensemble qu’une hausse de 7,7%. La Russie a produit en février 4,69 Mt (+8,3%) et l’Ukraine 2,57 Mt (+10,7%). E, Amérique latine, si la production du Venezuela poursuit sa chute, 285 000 tonnes, soit -55,5%, la sidérurgie brésilienne remonte de 47,9% à 2,45 Mt.

 

Les aciéristes européens poursuivent également leur remontée avec une production combinée de 13,35 Mt en hausse de 28,6% Ils affichent pourtant des fortunes diverses. La production allemande d’acier brut bondit de 34,3% à 3,42 Mt, alors que l’Italie (2,16 Mt) et l’Espagne (1,34 Mt) progressent de respectivement 28,5 et 35,8%. Avec une augmentation de 10%, la sidérurgie française (1,13 Mt) affiche une performance plus modeste. Face à la très forte hausse attendue des prix des intrants, les aciéristes européens ne devraient pas augmenter leur niveau de production alors que la demande est encore faible, estime Hamilton, qui attribue la hausse actuelle de la production au restockage.


Une question ? nous contacter


À la une
  • A suivre dans l'actualité

    • Métaux non ferreux (1357)
    • Matières premières industrielles (815)
    • Produits agricoles (719)
    • Energie (649)

© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation - RSS -