imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Le platine tente de rebondir

Le 27 août 2008 par Rédaction L'Usine Nouvelle
* Mots clés :  Societe Generale

Après une chute vertigineuse, les cours de platine devraient bénéficier de fondamentaux plus solides.



L'année 2008 avait été exceptionnelle pour les cours du platine avec un prix de l'once qui avait atteint 2 300 dollars en mars, ayant progressé de plus de 50% depuis le début de l'année. Les cours plafonnaient encore autour de 2 000 dollars à mi-juillet avant de chuter lourdement et de tomber pour la première fois depuis onze mois sous les 1 300 euros le 19 août, ayant perdu 44% depuis leur record historique. Des achats opportunistes ont depuis ramené le platine au-dessus des 1 400 dollars.

Les cours s'étaient envolés en début d'année suite à d'importantes perturbations affectant l'extraction et le raffinage du platine en Afrique du Sud qui assure l'essentiel de l'offre du platinoïde. Des accidents graves avaient ralentit la production minière puis des pannes d'électricité avaient provoqué l'arrêt de la production. Affolés, les utilisateurs, principalement les fabricants de pots catalytiques pour l'industrie automobile, s'étaient précipités à l'achat, entraînant l'envol des cours. Depuis, les mauvaises nouvelles concernant l'industrie automobile (60% de la consommation de platine) ont inversé la tendance. Les ventes aux Etats-Unis sont tombées à leur plus bas niveau depuis seize ans alors qu'en Europe elles ont diminué de 8% en juillet et de 3% pour les sept premiers mois de l'année, souligne le consultant GFMS. Les utilisateurs ont aggravé la baisse en revendant leurs stocks dans l'attente de les racheter à un plus bas niveau de prix.

Cette hausse avait été amplifiée par les investisseurs, flairant la bonne affaire. Les Exchange Traded Funds (ETF, tracker sur les matières premières) qui, en début d'année ne contrôlaient à Londres pas plus de 140 000 onces de platine, allaient en peu de temps en prendre l'équivalent de 418 000 onces, rappelle Frederic Lasserre de la Société Générale. La chute des cours entraînait un repli brutal et les ETF ne représentent plus que 298 000 onces de platine actuellement. Depuis, les quantités contrôlées par les trackers semblent stables, ce qui, selon Lasserre, suggèrerait la fin de la liquidation. Un mouvement similaire s'est produit à New York sur le Nymex pour les positions spéculatives. 

Cette chute des cours a été mise à profit par Mick Davis, le directeur de Xstrata, pour lancer une OPA sur le troisième producteur de platine en Afrique du Sud, Lonmin. « Plus haut et plus longtemps est toujours le nom du jeu », souligne Davis qui, dans cette opération, a misé 10 milliards de dollars sur la poursuite du cycle haussier des minerais et des métaux. En Russie et en Chine, la production automobile continue de croître à un rythme voisin des 15% annuels. 

Daniel Krajka


Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation