Matériaux

Le 05 juin 2009 à 10h 11 par Rédaction L'Usine Nouvelle

Rio Tinto laisse tomber Chinalco et se tourne vers BHP Billiton

Extrait :Il ne reste du grand projet de Chinalco de montée au capital du troisième producteur mondial de minerai de fer, et deuxième aluminier, qu'une maigre indemnité de rupture d'engagement de 195 millions de dollars. L'accord qui devait permettre à l'aluminier chinois de détenir 18% du capital de Rio, ainsi que deux sièges à son conseil d'administration, avait été contesté dès son annonce en février, tant par les autres actionnaires du groupe que par les autorités, inquiètes de voir l'Etat chinois contrôler une part importante de ses ressources naturelles. Malgré le soutien de la direction de Rio - cet accord amenait au groupe lourdement endetté 19,5 milliards de dollars d'argent frais - c'est bien la « solution alternative qui a été choisie. « Nous sommes très déçus de cette issue », a aussitôt réagi le président de Chinalco, Xiong Weiping, dans un communiqué. Pour Zhang  Yansheng, responsable de l'institut du commerce extérieur soulignant que la décision n'avait pas été dictée par de simples considérations économiques. Par contre Lian Ping, chef économiste de la Bank of Communications, relevait que le prix de sa participation dans Rio Tinto était trop élevé et que l'aluminier s'en tirait avec des indemnités substantielles. «...

Effectuer une autre recherche

Rechercher
Une question ? nous contacter

À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation