imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

L’Inde alourdit les taxes sur les exportations de minerai de fer

Le 10 janvier 2012 par Daniel Krajka
* Mots clés :  Mines


Si les compagnies minières se plaignent de la nouvelle taxe de 30% qui va réduire leurs ventes et leurs profits, les sidérurgistes se réjouissent d’une mesure qui sécurisera leurs intrants.

L’Etat indien a décidé que les droits sur les exportations de minerai de fer passeraient en 2012 de 20 à 30%. Une nouvelle augmentation en moins d’un an puisqu’en février dernier cette taxe avait bondi de 5 à 20%. Une décision qui va réduire les exportations du pays. Exportant 80% de son minerai de fer, l’Inde est le troisième exportateur mondial, loin toutefois derrière le Brésil et l’Australie. Les comptes du pays devraient profiter de cette augmentation de l’impôt, à condition toutefois que les volumes vendus ne soient pas réduits. Or, les ventes du pays sont déjà tombées à 97 millions de tonnes (Mt) lors de l’année fiscale se terminant en mars 2011, contre 110 Mt l’année précédente. Et la fermeture, pour des raisons environnementales, des mines illégales de l’Etat de Karnataka va amplifier un mouvement alors que la demande des aciéristes locaux augmente rapidement. Les ventes indiennes à l’étranger pourraient tomber vers les 60 Mt, estime Mark Pervan d’ANZ Banking Group. Plus alarmiste, la Fédération Indienne des Industries Minières prévoit même une chute des ventes vers les 50 Mt.

Conséquence de cet alourdissement de la fiscalité, le plus important exportateur indien de minerai de fer, Sesa Goa – une filiale à 55,1% de Vedanta Resources qui exporte 90% de sa production –, a été mis sous surveillance négative par Moody’s. Vedanta vient en effet de compléter le mois dernier l’acquisition de 58,5% du pétrolier Cairn India et doit en conséquence tirer toutes les liquidités possibles de ses actifs pour financer une dette estimée à plus de 16 milliards de dollars. De 1,17 milliard de dollars pour l’année fiscale 2011, la contribution de Sesa Goa aux résultats de Vedanta pourrait tomber à 700-750 millions de dollars, estime l’agence de notation. Les ventes de minerai de fer du groupe, 18,1 Mt en 2011, ont représenté 17% de son chiffre d’affaires et surtout 33% de son ebitda. Elles ont depuis sensiblement reculé et le groupe s’est retrouvé acculé à investir dans le minerai de fer du Liberia.

Les grands bénéficiaires de l’augmentation des taxes sur les exportations de minerai de fer sont les sidérurgistes non intégrés, qui ne disposent pas de leurs propres mines et doivent se procurer leurs intrants sur les marchés comme JSW Steel. « L’augmentation des taxes à l’exportation va améliorer les marges des aciéristes », confirme le secrétaire d’Etat à la sidérurgie, P.K. Misra.

Les conséquences de cette hausse de la fiscalité sur les marchés mondiaux seront limitées, estime Colin Hamilton de Macquarie. « Si la demande de minerai de fer commence à grimper, (la taxe à l’export) aura un effet sur les prix globaux du minerai », explique l’analyste. Il tempère cette prévision en indiquant que le prix de la tonne de minerai devra remonter vers les 150 dollars, avant que cet effet ne se concrétise. En fin d’année le Metal Bulletin avait calculé que le prix du minerai était de 138,50 dollars la tonne.

Les sidérurgistes indiens en Afghanistan

Soucieuses de diversifier leurs approvisionnements, sept sidérurgistes indiens, sous la conduite de Steel Authority of India (SAIL), n’ont pas hésité à investir en Afghanistan. Leur consortium, Afghanistan Iron & Steel Consortium, va développer trois mines dont l’une, Hajigak, devrait receler 1,28 milliard de tonnes de minerai de fer. Globalement, ce sont 11 milliards de dollars qui devraient être investis dans un projet comprenant une aciérie de 6 Mt de capacité et une centrale thermique de 1 000 MW.
 


Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation