imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Le cuivre passe sous les 6000 dollars la tonne

Le 15 janvier 2015 par Franck Stassi
* Mots clés :  Cuivre
Cuivre
Cuivre

Les prix du cuivre chutent sous l'effet de la baisse des prix du pétrole et des incertitudes quant à l’état de l’économie en Chine.

 

Pour la première fois depuis cinq ans, les cours du cuivre sont passés le 13 janvier dernier sous la barre des 6000 dollars par tonne au comptant sur le London Metal Exchange (LME). Les prix ont chuté de 19,8 % depuis le 1er juillet. Sur l’ensemble de l’année 2014, le métal rouge a perdu 12,7%.

 

La chute de 60 % des cours du pétrole brut depuis l’été concourt à réduire les coûts d’extraction du métal. Pour la banque américaine Morgan Stanley, il existe une forme de "spéculation sur le fait que des coûts énergétiques moins élevés encourageront les entreprises minières à augmenter leur production".

 

Le cuivre agit également comme un indicateur de la santé économique mondiale, les industries y ayant recours étant particulièrement sensibles aux cycles. Le ralentissement de la croissance fait ainsi pression sur les prix du métal rouge. La Banque mondiale a notamment réduit ses prévisions de croissance consacrées à la Chine, le premier acheteur mondial de cuivre.

 

Cette baisse des prix pourrait néanmoins avoir des conséquences ponctuelles sur les investissements. Glencore, BHP Billiton et Rio Tinto ont déjà réduit leurs perspectives de production pour cette année.

 

Certains analystes observent néanmoins que l'attentisme des géants miniers laisse à penser qu'ils attendent la chute des producteurs les plus fragilisés par la baisse des cours pour péparer une concentration. Ainsi, BHP Billiton avait annoncé en novembre, alors que le cuivre avait déjà perdu 9% de sa valeur depuis janvier,  son intention d'accroître sa production de quelques centaines de milliers de tonnes par an. Le directeur financier Peter Beaven, avait annoncé un investissement de quatre milliards de dollars consacré à de nouveaux équipements pour la mine d'Escondida au Chili et à des travaux d'agrandissement de la mine australienne d'Olympic Dam.


Une question ? nous contacter


À la une
  • A suivre dans l'actualité

    • Métaux non ferreux (1357)
    • Matières premières industrielles (815)
    • Produits agricoles (719)
    • Energie (649)

© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation - RSS -