imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Le cuivre chinois se concentre

Le 29 janvier 2010 par Daniel Krajka
* Mots clés :  Chinalco


Les grandes manœuvres se poursuivent dans le métal rouge, la part des grands producteurs de cuivre devrait s’accroitre en Chine.

Quelques jours après que le premier aluminier chinois, Chinalco, ait signalé son intention de devenir un acteur majeur du métal rouge, c’est au tour de la première société cuprifère du pays, Jiangxi Copper, de dévoiler ses ambitions. Désireux de porter ses capacités au-dessus du seuil très symbolique de un million de tonnes, Jiangxi Copper a initié des manœuvres d’approche avec Yantai Penghui, a-t-il confié au Metal Bulletin.

 

Yantai Penghui, qui de 120 000 tonnes de capacité de fonderie et de raffinage dans le Shandong, a produit 110 000 tonnes de cuivre raffiné en 2009. Il possède surtout son propre port situé à 7 km de ses unités de production et à 1,5 Km d’un terminal ferroviaire, ce qui en fait l’un des complexes les mieux situés du pays au point de vue logistique. Jiangxi Copper dispose de 900 000 tonnes de capacités et l’acquisition de Yantai Penghui lui permettrait de franchir un seuil, mais d’autres producteurs, comme Tongli Nonferrous sont également intéressés par sa cible. 

 

De même que dans les autres secteurs industriels, l’Etat chinois préconise une réduction du nombre des acteurs et les grandes sociétés cuprifères se hâtent de multiplier les acquisitions pour acquérir une taille critique. De 70 à 80% la production des 10 plus grands producteurs de cuivre devrait atteindre 90% de l’offre globale d’ici à 2011.

 



Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation