imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

L'Etat chilien apporte 4 milliards de dollars au développement de Codelco

Le 27 octobre 2014 par Daniel Krajka


La présidente chilienne Michelle Bachelet a signé la loi apportant une partie des gigantesques investissements nécessaires à la poursuite de l'activité de Codelco, le premier producteur mondial de cuivre. 


La présidente du Chili, Michelle Bachelet, a signé le 24 octobre 2014 la loi de capitalisation de Codelco qui permettra à l'entreprise d'Etat de recevoir jusqu'à quatre milliards de dollars, d'ici à 2018. Cette participation aux gigantesques investissements nécessaires à Codelco pour maintenir sa position de premier producteur mondial de cuivre avait été approuvée par une large majorité du parlement chilien. "Nous sommes à un tournant et nous ne pouvons continuer à repousser une décision", a expliqué la Présidente, rappelant que si au moins 23 milliards de dollars n'étaient pas investis dans les cinq prochaines années dans des "projets structurels", la production actuelle de 1,7 million de tonnes de cuivre pourrait chuter à 700 000 tonnes (http://indices.usinenouvelle.com/metaux-non-ferreux/codelco-a-besoin-d-investissements.5654). 
 
La loi, qui avait été présentée aux députés il y a deux mois, comprend trois milliards de dollars qui seront versés par le Trésor et un milliard de réinvestissement pris sur les bénéfices de Codelco, dont 200 millions qui ont été pris en juillet. Ces nouvelles ressources donneront à Codelco "stabilité et durabilité à son activité et à son plan de développement", a indiqué Alberto Arenas, le ministre de Finances, qui a souligné son importance pour l'économie du pays. Avant cette loi, Codelco devait remettre l'intégralité de ses profits au gouvernement puis demander une aide pour ses investissements, sans jamais savoir quelles sommes seraient accordées. En une quarantaine d'années, Codelco a versé plus de 110 milliards de dollars à l'Etat. 
 
Ces quatre milliards de dollars sont bien sûr insuffisants et la compagnie cuprifère va lever huit milliards de dollars d'obligation, avait indiqué Oscar Landerretche, dans une interview à Bloomberg. En juillet, Codelco avait déjà émis pour 820 millions d'obligations. Ce vaste programme d'investissement se traduira par une moyenne de 31 000 nouveaux emplois pour la période 2014-2023 avec un pic de 50 000 emplois en 2019. Les trois grands sites exploités par Codelco – Chuquicamata, Andina et El Teniente – recevront les investissements nécessaires à la poursuite de leur activité. Les nouveaux grands projets structurels concernent les sites de Radomiro Tomic, Ministro Hales et Division Salvador.
 

Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation