imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Introduction en bourse d'un aluminier chinois

Le 21 avril 2009 par Rédaction L'Usine Nouvelle
* Mots clés :  Chine, Rusal

China Zhong Wang, un fabricant d'objets en aluminium chinois, souhaite lever 1,6 milliard de dollars à la bourse de Hong Kong.

China Zhong Wang, va effectuer la première introduction en bourse d'importance depuis l'éclatement de la crise financière en septembre 2008. Signe d'amélioration de la confiance des marchés dans les mines et métaux, les entreprises du secteur ont levé plus de 60 milliards de dollars depuis le début de l'année, sans recourir aux banques.
Filiale aluminium du holding privé Liao Ning Zhong Wang Group, le groupe a l'intention de lever 1,6 milliard de dollars en cotant 26 % de son capital le 8 mai sur la bourse de Hong Kong. Si l'opération réussit, l'évaluation globale de China Zhong Wang atteindra 6,6 milliards de dollars, ce qui en fera la 3e société du secteur en termes de valorisation boursière, derrière le chinois Chalco et l'américain Alcoa. Le russe Rusal, qui prétend au titre de premier aluminier du monde n'est pas coté et ne peut donc pas être comparé à ses concurrents.
Zhong Wang a lancé le 20 avril une campagne de promotion de l'opération. Celle-ci est soutenue par UBS, JP Morgan et le chinois Citic Securities. Basée dans le Liaoning, une province au nord-est du pays, la firme est le premier producteur chinois de produits extrudés en aluminium, spécialisé en particulier dans les encadrements de fenêtres ou les éléments de wagons. En 2008 l'entreprise a affiché, selon Reuters, un profit de 278 millions de dollars pour un chiffre d'affaires de 1,66 milliard. Des chiffres en forte augmentation par rapport à l'année précédente, avec un doublement du bénéfice et des ventes en hausse de 50%. 
Même menée à terme, cette opération ne sera pas suffisante pour augurer de temps meilleurs pour le métal léger. Parmi les métaux de base, l'aluminium est en effet celui qui a rebondi le plus modérément depuis les plus bas enregistrés depuis un an. Le cours de l'aluminium ne s'est apprécié que de 15% contre 70% pour le cuivre, 50% pour le zinc et plus de 80% pour le plomb. La valorisation de China Zhong Wang s'appuie avant tout sur les conséquences du plan de stimulation de 585 milliards de dollars qui, favorisant les infrastructures, sera vorace en métaux.
Daniel Krajka


Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation