imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Hausse attendue de la production minière de cuivre

Le 06 novembre 2012 par Daniel Krajka
* Mots clés :  Cuivre


L’offre de minerai de cuivre devrait sensiblement s’apprécier en 2013. La production additionnelle de métal rouge ne devrait cependant pas atteindre le million de tonne estime Macquarie Research.

 

Les commentateurs du marché du cuivre semblent toujours plus confiants dans les capacités des compagnies minières à fortement augmenter leur offre en 2013. Jim Lennon, le responsable de l’analyse commodités de Macquarie Research, est plus prudent. S’il admet que 2013 sera la deuxième année consécutive avec une hausse de la production minière au-dessus de sa croissance moyenne habituelle, il table cependant sur une augmentation inférieure à 1 million de tonnes (Mt). Il craint en particulier que la montée en puissance des opérations minières en RDC ne soit fortement ralentie par la faiblesse des infrastructures de transport de l’énergie. 
 
Globalement, Lennon table sur une hausse de 4% de la production de cuivre raffiné, soit 850 000 tonnes. Ce qui ne devrait pas entrainer un surplus très important en regard de la hausse prévue de 3% de la consommation. En 2012, l’offre de métal raffiné devrait dépasser les 20 Mt, impliquant une hausse de 3% sur un an, tirée principalement par un certain nombre de nouveau grands projets ou d’expansion de mines existantes en Amérique latine. Au rythme actuel, les productions minières de cuivre au Chili et au Pérou devraient s’apprécier de 6% en 2012, ce qui représentera pas moins de trois quarts de l’offre globale additionnelle. 
 
En 2013, la croissance de l’offre sera tirée par l’Asie et la Copper Belt africaine. Grasberg (Indonésie) et Oyu Tolgoi (Mongolie) représenteront le gros d’une production additionnelle asiatique attendue à 250 000 tonnes. En Afrique cependant, les prévisions de la banque australienne se placent en bas du consensus, avec une augmentation de seulement 250 000 tonnes. Globalement, Macquarie table sur une hausse de 5% de la production minière de cuivre en 2013, soit 853 000 tonnes. 
 
La plus importante divergence avec le consensus, concerne la RDC.  Contrairement à la majorité des analystes qui tablent sur un bond de 300 000 tonnes pour approcher le Mt extraites en 2013, Macquarie n’attend guère plus qu’une modeste progression de 50 000 tonnes. Problèmes de fourniture d’énergie, problèmes techniques et retards classiques dans la mise en activité des nouvelles capacités vont se conjuguer pour réduire l’offre.
 
Au Chili, la production minière en 2012 a été portée par les montées en puissance d’Esperanza et Los Bronces et l’amélioration de la teneur du minerai extrait d’Escondida. En 2013, les mises en activité seront moins nombreuses, moins importantes et surtout effectuées durant la deuxième moitié de l’année. Avec la baisse de production de Collahuasi, l’augmentation de production ne devrait pas dépasser 80 000 tonnes. 
En Indonésie, à Grasberg, Freeport-McMoRan devrait bénéficier de l’amélioration de la qualité du minerai extrait et surtout d’une situation socialement plus calme dans la mine. Les prévisions de Macquarie sont toutefois inférieures de 40 000 tonnes au consensus en raison des difficultés à extraire le minerai souterrain.
 

Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation - RSS -