imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

BHP Billiton surfe sur la demande chinoise

Le 10 février 2010 par Daniel Krajka
Bhp Golfe du Mexique
Bhp Golfe du Mexique

Malgré un résultat doublé au deuxième semestre 2009, le premier groupe minier diversifié reste prudent, mais table sur une hausse sensible du prix du minerai de fer.

Profitant du rebond de la croissance, principalement dans les pays émergents, le mineur anglo-australien BHP Billiton a plus que doublé, +134,4% précisément, son résultat au deuxième semestre 2009 (le premier pour l’année fiscale australienne) à 6,1 milliards de dollars, contre 2,6 l’an dernier, au plus bas du cycle. Hors éléments exceptionnels – la revente de la raffinerie de nickel de Ravensthorpe – cependant, son bénéfice se repli de 7% à 5,7 milliards, mais nettement au-dessus des attentes.

 

Le retour à une croissance à deux chiffres de la Chine , la bonne tenue de l’économie indienne et la reconstitution des stocks dans les pays développés se sont conjugués pour soutenir ses résultats, explique BHP Billiton dans un communiqué.

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 

A court terme, toutefois, le mineur se veut très prudent. «Nous restons prudents quant à la vitesse et la force de la reprise mondiale dans le monde développé, malgré la puissance du rebond des pays émergents », a souligné le directeur général du groupe, Marius Kloppers. Outre le retrait progressif des plans de stimulation de l’économie mis en place dans les grands pays, BHP s’inquiète également du durcissement de la politique monétaire chinoise. «A plus long terme, les prévisions sur le niveau de demande pour les actifs que nous produisons dans les domaines des minerais, du métal et de l’énergie sont solides», affirme BHP. La réduction des investissements dans les matières premières depuis 2007 pourrait limiter la capacité des firmes du secteur à répondre à la croissance attendue de la demande, met en garde le mineur.

 

Au deuxième semestre les ventes de BHP Billiton ont baissé sur un an de 18% à 24,6 milliards de dollars, entrainant une chute de 56% de son cash-flow à 5,7 milliards. En volume le groupe a établi de nouveaux records pour ses ventes de pétrole, de minerai de fer et de charbon à coke. La réalisation d’un important programme de réduction de coûts (-745 millions de dollars pour le semestre) et cette hausse des volumes ont partiellement compensé la baisse des prix qui sont exprimés en dollars.

 

Forte hausse en vue pour le minerai de fer

S’il a refusé de se laisser entrainer à donner son avis sur les négociations annuelles concernant le prix du minerai de fer, Marius Kloppers a tout de même précisé que le haut niveau des tarifs spot était un bon indicateur de la direction des prix. Le mineur ne vend plus que 56% de son minerai au moyen du prix de référence. Les analystes tablent désormais sur des hausses importantes du prix de référence du minerai, 35 à 40% pour Goldman Sachs JBWere, ou même 50% pour Credit Suisse.



Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation - RSS -