imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Les compagnies contre l'impôt australien

Le 10 juin 2010 par Daniel Krajka
* Mots clés :  Mines, Xstrata, BHP Billiton

Les compagnies minières ont violemment réagi à la volonté affichée par le gouvernement australien d'imposer une supertaxe sur leurs profits. Ayant l'impression de ne pas avoir touché leur part des surprofits générés lors du précédent cycle haussier, le gouvernement travailliste a décidé de réduire l'impôt sur les sociétés de 30 à 28 %, mais d'imposer dans le même temps à 40 % les bénéfices miniers supérieurs à 6 %.

 

Selon les calculs des analystes d'UBS, cette manoeuvre remonterait le taux d'imposition effectif (sur l'Ebit) de 38 % à environ 55 %. Le RSPT (impôt sur les superprofits miniers) va tuer la poule aux oeufs d'or, met en garde le lobby minier, estimant à une centaine de milliards de dollars les investissements en danger.

 

Le suisse Xstrata et l'australien Fortescue ont déjà suspendu pour plus de 20 milliards de projets. Mick Davis, le patron de Xstrata, pointe les 3 250 emplois qu'il aurait créés dans le Queensland. L'anglo-australien BHP Billiton, par la voix de Marius Kloppers, son directeur exécutif, rappelle que sont visés les projets géants à très long terme, voraces en capitaux et donc à fortes marges. Dans la bataille politique engagée, le numéro un minier et son concurrent Rio Tinto n'ont pas manqué de rappeler leurs investissements massifs.

 

Si les observateurs attendent un compromis, Peter Hickson, d'UBS, table sur une augmentation progressive du taux d'imposition. Le taux effectif d'imposition de la partie amont de l'industrie pétrolière est en moyenne de 65 %. Ce qui ne l'empêche pas de prospérer. Et les entreprises chinoises, plus préoccupées d'assurer leurs approvisionnements que de leurs retours sur investissement, pourraient reprendre les projets abandonnés.


Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation