imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de Indices et Cotations

Le LME revoit son système de cotation

Le 14 décembre 2007 par Rédaction L'Usine Nouvelle

Devant le manque de succès de son marché des plastiques la bourse londonienne décide de modifier ses contrats.

« Ce n'est pas un secret, les plastiques n'ont pas été un succès. Nous n'avions pas développé le bon concept... l'activité est très faible. » Martin Abbott, le directeur du LME a donc tiré les conclusions de l'échec de la cotation des plastiques, inaugurée le 27 mai 2005. Pour améliorer la fluidité des contrats sur le plastique, le LME avait déjà procédé à plusieurs ajustements. En mai 2007 la durée de vie (shelf-life) des contrats avait été étendue de 10 à 36 mois et le 25 juin 2007 avaient été introduits 3 nouveaux contrats régionaux, ainsi qu'une cotation rapprochée.

Tirant les conséquences de cet échec la direction du LME a décidé de s'inspirer de ce qui a fait sa fortune, la cotation des métaux de base. Elle a donc introduit trois modifications majeures à ses contrats sur les plastiques, pour les remodeler sur le système des contrats de non ferreux. Tout d'abord les contrats sur le polypropylène et le polyéthylène linéaire basse densité passeront d'un système franco camion à une base à l'entrepôt. La charge du transport incombera donc à celui qui viendra chercher le produit, et non plus à celui qui l'amenait à l'entrepôt. Ensuite, les contraintes liées à la durée de vie seront supprimés pour les certificats de dépôt (warrants) afin d'améliorer leur liquidité. Enfin, le LME va modifier le processus d'agrément de marques, afin de permettre aux négociants, traders ou membres du LME de soutenir l'introduction d'une nouvelle marque.

La décision d'abandonner le système de durée de vie des contrats, inspiré des contrats de produits agricoles, devrait en particulier améliorer la liquidité d'un marché qui en a cruellement manqué. « Nous allons faire en sorte que nos contrats sur les plastiques s'inspirent de la réussite des non ferreux », soulignait Abbott. Les changements devraient être introduits au 2ème trimestre 2008, après les gros travaux entraînés par le lancement des contrats sur l'acier en février.

Daniel Krajka

Une question ? nous contacter


À la une
© L'Usine Nouvelle    - Publicité- Conditions générales d'utilisation